Yémen: les rebelles auraient tiré un missile sur une base

Les rebelles chiites Houthis au Yémen ont affirmé avoir tiré ce matin un missile Scud sur la base militaire saoudienne d’Al-Salil dans la région de Ryad.  « Le missile a touché sa cible avec précision », a affirmé l’agence contrôlée par les Houthis, citant un porte-parole militaire.

« Le tir de missile est la réponse à l’agression de l’Arabie saoudite qui multiplie ses raids aériens criminels contre notre pays », a affirmé le porte-parole yéménite.

Ce tir n’a pas été confirmé du côté de l’Arabie saoudite qui conduit une coalition engagée depuis le 26 mars dans une campagne de raids aériens contre les rebelles Houthis au Yémen.

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…

L’organisation extrémiste sunnite Etat islamique (EI), a renforcé sa présence au Yémen en exploitant le conflit ouvert entre les miliciens chiites et leurs alliés et les forces fidèles au président Abd-Rabbou Mansour Hadi, soutenues par une coalition mise en place par l’Arabie saoudite.

Au moins 28 personnes ont été tuées dans un nouvel attentat à la voiture piégée, revendiqué par le groupe Etat islamique (EI), lundi soir, dans la capitale du Yémen.

Selon une source des services de sécurité, il visait la résidence des frères Fayçal et Hamid Jayache, des dirigeants de la rébellion chiite des Houthis, au moment où de nombreuses personnes étaient réunies pour une cérémonie de deuil à la suite de la mort naturelle d’un proche de la famille.

Lire la suite sur www.ouest-france.fr…

D’après l’ONU, 80 % de la population a besoin d’une aide humanitaire. 29/06 22:36 CET Alexis Tsipras sur le non-remboursement du FMI : “nous survivrons” 29/06 14:29 CET Grèce : Juncker se dit trahi 29/06 23:59 CET Tunisie : arrestation de plusieurs personnes liées au tueur de Sousse more… 3Quelle est l’image de l’Ukraine chez les Européens ?

Etat islamique a renforcé sa présence au Yémen, en exploitant le conflit qui oppose les miliciens chiites Houthis et leurs alliés aux forces fidèles au président en exil, elles soutenues par une coalition menée par l’Arabie Saoudite.

L’explosion a frappé la résidence de deux frères, dirigeants Houthis, alors que de nombreuses personnes étaient réunies pour une veillée mortuaire.

Lire la suite sur fr.euronews.com…

Le 20 juin, l’EI avait revendiqué un attentat à la voiture piégée contre une mosquée fréquentée par des chiites à Sanaa qui avait fait deux morts et seize blessés.

Au moins 28 personnes, dont huit femmes, ont été tuées dans un attentat dans la nuit de lundi à mardi contre la résidence à Sanaa de deux frères, des dirigeants de la rébellion chiite des Houthis, a annoncé une source médicale.

Le groupe extrémiste sunnite actif dans plusieurs pays arabes, surtout en Irak et en Syrie, avait revendiqué en mars une série d’attentats, ses premiers au Yémen, qui avaient touché aussi des mosquées.

Lire la suite sur www.larep.fr…