Vol MH17 : le missile venait d’une unité russe

« Le Bouk-Telar (système de missiles anti-aérien de conception russe et soviétique, ndlr) qui a abattu le MH17 provenait de la 53e brigade anti-aérienne basée à Koursk, en Russie », a annoncé l’enquêteur néerlandais Wilbert Paulissen.

Le ministère russe des Affaires étrangères a quant à lui affirmé que les conclusions des enquêteurs avaient été faites sur la base de preuves « falsifiées ».

L’avion de la compagnie Malaysia Airlines reliant Amsterdam à Kuala Lumpur avait été abattu au-dessus de l’Est séparatiste prorusse de l’Ukraine le 17 juillet 2014 et l’ensemble des 298 personnes présentes à son bord, en majorité des Néerlandais, avaient péri.

Lire la suite sur www.lexpress.fr…

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur
votre site internet.

Nous vous demandons de suivre ces
Règles de base

Le Partenaire s’engage à ne pas porter atteinte au droit
moral des journalistes.

A ce titre, le Contenu devra être
reproduit et représenté par le Partenaire tel qu’il a été mis à
disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts,
incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Lire la suite sur www.rfi.fr…

Après avoir fait répéter une première fois au journaliste français sa question, Vladimir Poutine a encore demandé: « De quel avion s’agit-il ? »

Vladimir Poutine a, lui, feint de manière assez théâtrale ne pas être au courant: « Vous savez, on a travaillé toute la journée, je ne connais pas les détails de l’annonce ».

Il a ensuite cessé de finasser: « Je peux vous dire tout de suite notre vision là-dessus: nous avons dès le début proposé un travail conjoint mais nous n’avons pas été admis à l’enquête.

Lire la suite sur www.bfmtv.com…

Comme le chroniqueur Volodymyr Runets, de nombreux utilisateurs ukrainiens de Facebook ont accueilli avec soulagement les conclusions de l’équipe internationale d’enquêteurs sur le drame du MH17 de la Malaysia Airlines.

En Ukraine, c’est une ultime confirmation de ce que Kiev a présenté comme une évidence depuis 2014 : le Kremlin est directement impliqué dans la guerre, dans l’est du pays.

Médias russes et réseaux sociaux relaient depuis juillet 2014 une série de théories, pour certaines incohérentes et contradictoires, rejetant la responsabilité de la chute du Boeing sur l’Ukraine.

Lire la suite sur www.liberation.fr…