VIDEOS. Quand Manuel Valls soutenait le principe des statistiques …

Vent debout contre le fichage d’élèves musulmans à Béziers par le maire Robert Ménard, le Premier ministre Manuel Valls n’a pas toujours été opposé au principe d’un recours aux statistiques ethniques notamment afin de mieux identifier dans les études publiques les personnes victimes de discriminations. EN DIRECT.  En l’état actuel la loi «informatique et libertés» de 1978 interdit formellement la création de fichiers sur critères ethniques sauf rares exceptions.

Vent debout contre le fichage d’élèves musulmans à Béziers par le maire Robert Ménard, le Premier ministre Manuel Valls n’a pas toujours été opposé au principe d’un recours aux statistiques ethniques notamment afin de mieux identifier dans…

A la sortie d’un colloque sur la diversité organisé avec le Cran (Conseil représentatif des associations noires de France), Manuel Valls avait annoncé le dépôt début 2010 d’une proposition de loi pour relancer le débat sur les données ethniques.  «Pour certains, les statistiques ethniques mettraient en cause les valeurs de la République, alors qu’au contraire, c’est l’absence de mesures concrètes qui est à craindre» déclarait-il à l’époque.

Lire la suite sur www.leparisien.fr…

Contactée par le Scan, Cécile Duflot reconnaît une certaine déception face à la réponse qui lui a été faite. «Le 5 juin 2004, lorsque Noël Mamère a marié deux hommes, il s’est trouvé suspendu par le premier ministre d’alors, Dominique de Villepin, dans les heures qui ont suivi l’union en mairie», rappelle l’ancienne ministre du Logement. «La saisine du procureur nous donne la suite judiciaire à cette affaire.

LE SCAN POLITIQUE – Lors des questions au gouvernement, Cécile Duflot a demandé au premier ministre de suspendre par décret le maire de Béziers. dans votre nouveau rendez-vous avec l’information.

LE SCAN POLITIQUE – Lors des questions au gouvernement, Cécile Duflot a demandé au premier ministre de suspendre par décret le maire de Béziers.

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…

Toujours bien entouré, Robert Ménart confie en octobre à l’écrivain Renaud Camus la rédaction d’un livre sur Béziers.

Elu sous l’étiquette Rassemblement bleu Marine, il n’en n’est pas à son premier coup d’éclat depuis son élection à la mairie de Béziers, en mars 2014.

Condamné le 10 avril 2014 pour « provocation à la haine religieuse et à la violence », Renaud Camus est connu des milieux d’extrême droite pour sa théorie du « grand remplacement » selon laquelle la population issue de l’immigration africaine se substituera progressivement au reste de la population .

Lire la suite sur www.lexpress.fr…

A Béziers aujourd’hui, on commande des livres aux pires crapules de l’extrême droite, on supprime l’accueil des enfants de chômeurs le matin à l’école, on inaugure des crèches dans la mairie d’un côté en essayant de supprimer les repas de substitution à la cantine de l’autre « au nom de la laïcité », on en est venu à interdire aux pauvres d’éteindre leur linge, alors que c’est de coutume dans tout le sud de la France.

La ville ne doit pas être de l’autre côté des barricades de la République comme ce fut déjà le cas en 1907, lorsque les vignerons étaient prêts à faire sécession pour que le prix de vente de leurs vins soient baissés.

Alors, au lieu de dessiner l’ébauche d’une politique digne du régime de Vichy, la municipalité de Béziers ferait bien d’ouvrir les yeux sur la richesse de sa population et en profiter pour mettre en avant sa démographie vigoureuse, la mobilité des Biterrois et leur sens de l’accueil, en soutenant le multiculturalisme et en invitant les français à se réconcilier plutôt que de les opposer.

Lire la suite sur leplus.nouvelobs.com…

Robert Ménard, le maire de Béziers, élu avec le soutien du Front national, a livré lundi soir dans l’émission Mots croisés, sur France 2, la proportion d’élèves musulmans dans les écoles de sa ville.

Après l’ouverture d’une enquête sur les déclarations de Robert Ménard, annoncée mardi en fin de matinée par le procureur, une source proche du dossier a annoncé que des perquisitions ont eu lieu à la mairie de Béziers dans l’après-midi.

POLÉMIQUE – Robert Ménard a affirmé lundi, sur France 2, que 64% des élèves des écoles primaires et maternelles de sa ville étaient musulmans.

Lire la suite sur www.europe1.fr…