VIDÉO – Le fils de Pierre Bellemare en larmes : l’émotion contagieuse sur le plateau de C a vous

Le samedi 26 mai, la France appre­nait avec tris­tesse le décès de Pierre Belle­mare à l’âge de 88 ans.

Invité ce lundi 28 mai sur le plateau de l’émis­sion C à Vous, son fils Pierre Dhos­tel a tenu à lui rendre hommage à travers diffé­rentes séquences, témoi­gnages et anciennes images du jour­na­liste.

Mais l’émotion était trop forte pour l’anima­teur de M6 Boutique qui a fondu en larmes devant les chro­niqueurs…
Face au témoi­gnage du produc­teur Jean-Paul Rouland qui s’était exprimé le matin même au micro d’Europe 1, Pierre Dhos­tel n’a pas caché son émotion.

Lire la suite sur www.gala.fr…

Hier soir dans « C à vous » sur France 5, Anne-Elisabeth Lemoine recevait Pierre Dhostel, le fils de Pierre Bellemare.

En plateau, alors que l’équipe rendait hommage à son père, il n’a pas pu retenir son émotion.

Dans cette séquence, l’équipe de France 5 diffusait une partie de l’interview sur Europe 1 de Jean-Paul Rouland, l’ami et le producteur de Pierre Bellemare.

Lire la suite sur www.jeanmarcmorandini.com…

VIDÉO – Invitée dans l’émission d’Anne-Elisabeth Lemoine sur France 5 pour rendre hommage à son père, l’animateur de M6 Boutique n’a pas pu retenir ses larmes.

Lundi soir, Pierre Dhostel a accepté de se rendre sur le plateau de C à Vous pour rendre hommage à son père Pierre Bellemare décédé samedi 26 mai à l’hôpital Foch près de Paris.

LIRE AUSSI – Les obsèques de Pierre Bellemare célébrées jeudi matin à Paris

C’est pendant le long hommage de Patrick Cohen sur les années Europe n°1 de Pierre Bellemare que Pierre Dhostel a craqué.

Lire la suite sur tvmag.lefigaro.fr…

Un visage, son sourire, et son inévitable moustache blanche que l’on retrouve en Une du Figaro, du Télégramme, de la Dépêche du Midi, du Progrès, de Ouest-France, la Montagne et on en passe.

Pierre Bellemare, « un conteur, un raconteur d’histoire, titre également La Provence, certains se souviennent même avoir appris à lire avec lui », écrit Olivier Tonneau dans son édito, notant qu’il a été célébré tout le week-end « sur les réseaux sociaux, autrement dit ce théâtre de l’impersonnel et du français approximatif ».

Un beau portrait à lire sur le site Slate.fr, fait de confidences recueillies « au fin fond du Périgord, écrit Elise Costa, là où Pierre Bellemare s’était retiré ses dernières années ».

Lire la suite sur www.europe1.fr…