Vidéo : le doublé de Wissam Ben Yedder face à Manchester United

A peine entré en jeu depuis deux minutes, Wissam Ben Yedder a frappé un grand coup en ouvrant le score à Old Trafford, face à Manchester United (74e).

Moins de quatre minutes plus tard, il s’offrait un doublé et permettait à Séville de se qualifier pour les quarts de finale de la Ligue des champions.

Lire la suite sur www.lequipe.fr…

Malgr� une fin de match plus intense, avec les deux buts de S�ville puis la r�duction du score de MU, la partie n’a pas �t� grandiose.

– Sur un corner, Correa profite du laxisme de la d�fense adverse pour r�aliser une d�viation de la t�te.

Trop seul, Ben Yedder r�alise une reprise de la t�te et s’offre un doubl� gr�ce � une intervention rat�e de De Gea (0-2, 77e).

Lire la suite sur www.maxifoot.fr…

Tenu en échec sur sa pelouse à l’aller, le club andalou s’est imposé à Old Trafford mardi et éliminé Manchester United de la Ligue des Champions (1-2).

C’est le Français Wissam Ben Yedder qui a donné la victoire au sixième de la Liga en s’offrant un doublé alors qu’il n’avait pas débuté la partie (74e, 78e).

Une nouvelle fois peu spectaculaire, United est puni pour son manque d’ambition dans le jeu.

Lire la suite sur www.eurosport.fr…

Grâce à un doublé du deuxième meilleur buteur français en Europe (19 réalisations, derrière Fekir et Griezmann), pourtant remplaçant en début de partie, le FC Séville connait une double première : son premier succès européen outre-Manche de son histoire et surtout son premier quart de finale de C1, au dépens d’un Manchester United encore ennuyeux à mourir et engoncé dans son pragmatisme petit bras.

Malgré une première tentative dévissée de Lukaku (2e), la seule ou presque à l’actif du Belge bien muselé par Clément Lenglet et encore très décevant dans un rendez-vous clé, Séville a pris les choses en main.

Et ce malgré quelques cadeaux de United, comme cette relance en forme d’offrande de Bailly sur la première occasion du buteur colombien, déjà poulain de Vincenzo Montella à la Sampdoria.

Lire la suite sur www.leprogres.fr…