VIDEO. Coupe du monde 2018: Le foot avant tout… Liam Gallagher diffuse Croatie-Angleterre pendant son concert

Liam Gallagher aurait répondu « les deux », sans hésiter.

En effet, mercredi soir, l’ex-chanteur d’Oasis se produisait sur scène en Suisse, à l’occasion du festival Sion sous les étoiles… Et en même temps que le match Croatie-Angleterre, en demi-finale de la Coupe du monde.

Pour le second acte, Gallagher n’a pas fait dans la demi-mesure et a suivi la rencontre sur un écran géant, installé derrière lui, sur scène.

Lire la suite sur www.20minutes.fr…

L’Angleterre aurait-elle fait un aussi beau finaliste que la Croatie ?

Et, par ricochet, donne aussi raison aux mauvaises langues qui disaient que cette équipe ne serait peut-être pas allée aussi loin dans l’épreuve si elle s’était retrouvée dans la moitié la plus corsée du tableau.

Ce mercredi, face à un adversaire qui s’est montré audacieux et conquérant, contrairement à tous ceux affrontés jusqu’ici –à l’exception de la Belgique qui les a battus (0-1)-, les limites de cette sélection anglaise sont apparues au grand jour.

Lire la suite sur www.goal.com…

Un remake de la mythique demi-finale 1998 (2-1), 20 ans après, mais cette fois-ci lors du dernier match de la compétition.

Au bout de la prolongation, les hommes de Zlatko Dalic sont parvenus à arracher leur billet (2-1) pour l’accessit ultime face à une équipe anglaise beaucoup trop timide (un seul tir cadré, sur le but de Trippier) pour espérer mieux.

Un succès au bout du suspense et qui pourrait être de bonne augure pour les Bleus…

Car pour parvenir jusqu’à cette finale du Mondial – la première de leur histoire – les Dalmates ont connu une phase à élimination directe bien plus fatigante que leur démonstration en poules, notamment face à l’Argentine (3-0).

Lire la suite sur rmcsport.bfmtv.com…

Un but sur coup franc au bout de cinq petites minutes de jeu.

On voyait alors les Anglais se diriger tranquillement vers une deuxième finale de Coupe du monde de leur histoire.

Mais rien ne s’est passé comme prévu pour une équipe d’Angleterre qui va longtemps ressasser cette nuit du 11 juillet.

Lire la suite sur www.eurosport.fr…