Victoires de la musique: razzia pour Orelsan et le rap, première pour Charlotte Gainsbourg

Les 33e Victoires de la musique ont sacré le rap français et son nouveau chef de file Orelsan, auteur d’un triplé et désigné artiste masculin de l’année, vendredi lors d’une soirée dédiée à Johnny Hallyday qui a également couronné pour la première fois Charlotte Gainsbourg.

VIDEO
Dans son dernier album électro-mélancolique, elle évoque pour la première fois avec des textes français la mémoire de son père disparu en 1991 et de sa demi-soeur Kate Barry, morte en 2013.

VIDEO
Requiem pour Johnny
La cérémonie présidée par Sting avait débuté dans l’émotion avec un hommage à Johnny Hallyday, disparu le 6 décembre à 74 ans des suites d’un cancer.

Lire la suite sur next.liberation.fr…

LIRE AUSSI >> Les Victoires de la musique rendent hommage à Johnny et France Gall

Son troisième album solo, La Fête est finie, s’est écoulé à plus de 370 000 exemplaires (streaming inclus) depuis sa sortie en novembre.

Le clip se distingue par sa réalisation: un long plan-séquence tourné à l’aide d’un drone.

Elle rejoint au palmarès des Victoires sa mère Jane Birkin, couronnée en 1992, et son père Serge Gainsbourg, qui avait reçu deux ans plus tôt une Victoire d’honneur pour l’ensemble de sa carrière.

Lire la suite sur www.lexpress.fr…

A la fin du programme de trois heures trente, Orelsan a ainsi été proclamé artiste masculin de l’année, devant Bernard Lavilliers et Soprano, après avoir reçu la Victoire de l’album de musiques urbaines, autre façon de dire rap, pour La fête est finie, sorti le 20 octobre 2017.

Hommage à Johnny

La soirée commence avec un hommage à Johnny Hallyday, avec @florentpagny et @slimaneoff sur « Requiem pour un fou »… https://t.co/iqV3Tc9LYm— France2tv (@France 2)

La soirée, présidée par le chanteur et bassiste anglais Sting et présentée par l’animatrice Daphné Bürki, avait débuté par un hommage à Johnny Hallyday, mort le 6 décembre 2017 : la chanson Requiem pour un fou, interprétée par Slimane et Florent Pagny.

Parmi les prix, trois sont allés aux chanteuses Charlotte Gainsbourg, artiste féminine de l’année, devant Catherine Ringer et Louane ; Camille, qui a reçu la Victoire du concert pour les spectacles de sa tournée produite par Uni-T ; l’album révélation a été attribué à Petite Amie, sorti en avril 2017, de la chanteuse et pianiste Juliette Armanet.

Lire la suite sur www.lemonde.fr…

Lire la suite sur www.leprogres.fr…