Une soirée animée par Léa Salamé, en présence d’Emmanuel Macron

Lire la suite sur armenews.com…

S’exprimant mardi soir lors du dîner annuel du Conseil de coordination des organisations arméniennes de France (CCAF), le président de la République a honoré une promesse de campagne attendue avec impatience par les Arméniens de France.

Devant la communauté arménienne mardi soir, Emmanuel Macron a annoncé que la France allait dans les prochaines semaines faire du 24 avril une «journée nationale de commémoration du génocide arménien».

LIRE AUSSI – Il y a vingt ans, les députés français votaient la reconnaissance du génocide arménien

«La France, c’est d’abord et avant tout ce pays qui sait regarder l’histoire en face, qui dénonça parmi les premiers la traque assassine du peuple arménien, qui dès 1915 nomma le génocide pour ce qu’il était, qui en 2001, à l’issue d’un long combat, l’a reconnu dans la loi et qui fera dans les prochaines semaines du 24 avril une journée nationale de commémoration du génocide arménien», a-t-il déclaré.

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…

Le 24 avril deviendra « journée nationale de commémoration du génocide arménien », a annoncé mardi 5 février le président de la République.

Emmanuel Macron a fait cette déclaration lors du dîner annuel du Conseil de coordination des organisations arméniennes de France.

Le chef de l’État a ainsi honoré sa promesse de campagne d’inscrire au calendrier français une journée commémorant cet événement, un geste que les Arméniens de France attendaient avec impatience.La France regarde l’Histoire en face.Comme je m’y suis engagé, dans les prochaines semaines, la France fera du 24 avril une journée de commémoration du génocide Emmanuel Macron (@EmmanuelMacron) 5 février 2019Le 24 avril 1915 a marqué le début de ce génocide perpétré par l’Empire Ottoman, l’actuelle Turquie.

Lire la suite sur www.francetvinfo.fr…

Emmanuel Macron a annoncé mardi soir devant la communauté arménienne que la France allait faire du 24 avril, dans les prochaines semaines, une « journée nationale de commémoration du lors du dîner annuel du Conseil de coordination des organisations arméniennes de France (CCAF), le chef de l’État a ainsi honoré sa promesse de campagne d’inscrire au calendrier français une journée commémorant cet événement, geste que les Arméniens de France attendaient avec impatience :

« La France, c’est d’abord et avant tout ce pays qui sait regarder l’histoire en face ; qui dénonça parmi les premiers la traque assassine du peuple arménien ; qui dès 1915 nomma le génocide pour ce qu’il était, un crime contre l’humanité ; qui en 2001, à l’issue d’un long combat, l’a reconnu dans la loi ; et qui, comme je m’étais engagé, fera dans les prochaines semaines du 24 avril une journée nationale de commémoration du génocide arménien. »

Le fils du chanteur, Nicolas Aznavour, lui a offert un doudouk, une flûte traditionnelle arménienne en bois d’abricotier.

Parmi les 350 invités, réunis dans un hôtel parisien, figuraient comme chaque année des personnalités politiques et des célébrités comme la maire de Paris Anne Hidalgo, la présidente de la région Ile-de-France Valérie Pécresse ou encore le président des Hauts-de-Seine Patrick Devedjian et l’ancienne star du foot Youri Djorkaeff.

Lire la suite sur www.nouvelobs.com…

Lire la suite sur www.leparisien.fr…