Une salle de prière musulmane ravagée par un incendie à Ajaccio

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Une salle de prière musulmane d’Ajaccio a été ravagée samedi matin par un incendie probablement d’origine criminelle, a indiqué le parquet.

Aucun acte antireligieux ne doit être toléré», selon un communiqué du président de la République transmis par l’Elysée.

«S’en prendre à un lieu de culte est un acte incompréhensible et inaccceptable, contraire aux valeurs fondamentales du peuple corse, et notamment à la tradition multiséculaire de tolérance religieuse héritée de Pasquale Paoli (philosophe et homme politique considéré comme le père de l’identité corse, ndlr)», ont-ils ajouté.

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…

Si rien n’est confirmé, la piste criminelle est tout de suite venue à l’idée de Sabri, un fidèle, même si aucun signe ne laissait présager un tel acte ces derniers mois. « 

À Ajaccio, tout le monde a en tête les violences du mois de décembre, dans un autre quartier d’Ajaccio, les « jardins de l’empereur ».

Ça devait bien finir par nous arriver à nous aussi », déplore Rédouane, un autre fidèle de la mosquée brûlée samedi.

Lire la suite sur www.europe1.fr…

Un incendie a provoqué d’importants dégâts dans une salle de réunion qui sert aussi de salle de prière musulmane, à Mezzavia, à la périphérie d’Ajaccio.

Très tôt, le procureur de la République à Ajaccio, Eric Bouillard, a indiqué que la piste criminelle était privilégiée, ce qu’a confirmé dans un communiqué le préfet de Corse Christophe Mirmand, qui avait évoqué samedi matin sur place « des traces d’hydrocarbures » découvertes lors des premiers relevés.

Dans un communiqué, le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a fait part de sa « solidarité aux musulmans de Corse ».

Lire la suite sur www.bfmtv.com…

Il est encore trop tôt pour le dire, mais les enquêteurs suspectent un acte criminel après la destruction d’une salle de prière musulmane à Ajaccio.

Dans un communiqué, le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a fait part de sa « solidarité aux musulmans de Corse ».

Le ministre de l’Intérieur rappelle la détermination du gouvernement à assurer la protection de tous les lieux de culte, et à assurer la liberté de culte partout sur le territoire », a-t-il ajouté.

Lire la suite sur www.lepoint.fr…

Reuters content is the intellectual property of Thomson Reuters or its third party content providers.

Any copying, republication or redistribution of Reuters content, including by framing or similar means, is expressly prohibited without the prior written consent of Thomson Reuters.

Thomson Reuters shall not be liable for any errors or delays in content, or for any actions taken in reliance thereon.

Lire la suite sur www.boursorama.com…

La piste criminelle est privilégiée d’autant que les premiers éléments de l’enquête laissent penser que les «dégâts importants ont sans doute été causés par de l’hydrocarbure», selon le préfet de Corse, Christophe Mirmand.

Cette salle de prière, la deuxième plus importante de la ville, est située dans le quartier de Mezzavia, à l’entrée nord d’Ajaccio, à proximité du stade de football de l’équipe du Gazélec.

Ils ont notamment essayé d’enflammer des exemplaires du Coran.

Lire la suite sur www.leparisien.fr…

Le feu a pris vers 4h30 samedi matin, pour une raison encore indéterminée, dans cette salle de prière qui se trouve juste derrière le stade du Gazélec d’Ajaccio, dans le quartier de Mezzavia (nord d’Ajaccio).

Il est trop tôt pour affirmer que cet incendie est d’origine criminelle mais le procureur de la République nous a confié que cette piste était privilégiée : « Les faits démontrent qu’on n’est pas sur une hypothèse accidentelle ».

François Hollande a réagi samedi dans un communiqué : « Aucun acte antireligieux ne doit être toléré ».

Lire la suite sur www.franceinfo.fr…

Une salle de prière musulmane détruite par un incendie
Corse

Modifié le
30/04/2016 à 16:32
| Publié le
30/04/2016 à 09:30
Une salle de prière musulmane d’Ajaccio a été détruite par un incendie samedi matin, probablement d’origine criminelle, selon les premiers éléments du parquet.

| Twitter France 3 Corse
Une salle de prière musulmane d’Ajaccio a été détruite par un incendie samedi matin, probablement d’origine criminelle, selon le procureur de la République d’Ajaccio.

Un incendie a fortement endommagé une salle de prière musulmane située à l’entrée d’Ajaccio, dans le quartier de Mezzavia, entre 4 h 30 et 5 h 00 ce samedi matin.C’est ce qu’a indiqué le procureur de la République d’Ajaccio, Eric Bouilard, précisant rapidement que la piste criminelle est privilégiée.L’une des plus grandes de la villeLa salle de prières, située derrière le stade de football de l’équipe du Gazélec d’Ajaccio, est l’une des deux plus grandes de la ville et a déjà fait l’objet d’actes de vandalisme par le passé.L’enquête ouverte pour dégradation par incendie a été confiée à la police judiciaire et aux enquêteurs de la sécurité publique.

Lire la suite sur www.ouest-france.fr…

(Actualisé à 16h55).

Le président français François Hollande a réagi à l’incendie qui a détruit une mosquée à Ajaccio dans le sud de la Corse dans la nuit de vendredi à samedi.

« Un incendie a touché une salle de prière musulmane ce matin à Ajaccio.

Lire la suite sur news.google.fr…

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn