«Une mission personnelle de montrer que les choses ont changé» : ce que Christopher Froome a dit du dopage

Impressionnant vainqueur de la première étape avec arrivée au sommet, le 6 juillet 2013 à Ax-3 Domaines, Froome assure que son succès est «100% propre.

Je sais que ceux que j’obtiens ne seront pas rayés dans dix ou vingt ans.

A nouveau sans rival en haut du Ventoux, lors de ce même Tour 2013 qu’il remportera pour la première fois, Froome fait face à un assaut de questions pendant la journée de repos et y répond fermement : «On m’accuse d’être un tricheur et un menteur, ce n’est pas cool.

Lire la suite sur www.lequipe.fr…

Chris Froome a subi un contrôle antidopage « anormal » lors du Tour d’Espagne qu’il a remporté en septembre dernier.

« L’Union Cycliste Internationale (UCI) confirme qu’elle a notifié le coureur britannique Christopher Froome d’un Résultat d’Analyse Anormal (RAA) pour présence de Salbutamol à une concentration supérieure à 1000ng/ml dans un échantillon collecté durant la Vuelta a España le 7 septembre 2017.

« L’analyse de l’échantillon B a confirmé le résultat de l’échantillon A du coureur » de l’équipe Sky, précise l’UCI.

Lire la suite sur www.eurosport.fr…

Christopher Froome a été contrôlé positif au bronchodilatateur salbutamol lors du Tour d’Espagne 2017 qu’il a remporté.

L’instance mondiale précise d’ailleurs que Froome n’est pas soumis à une «suspension provisoire obligatoire» : «L’Union Cycliste Internationale (UCI) confirme qu’elle a notifié le coureur britannique Christopher Froome d’un Résultat d’Analyse Anormal (RAA) pour présence de Salbutamol à une concentration supérieure à 1000ng/ml dans un échantillon collecté durant la Vuelta a España le 7 septembre 2017.

Par principe, et bien que cela ne soit pas exigé par le Code mondial antidopage, l’UCI signale systématiquement sur son site internet les violations potentielles des règles antidopage lorsqu’une suspension provisoire obligatoire s’applique (…) La présence d’une Substance Spécifiée telle que le Salbutamol dans un échantillon ne nécessite pas l’imposition d’une telle suspension provisoire à l’encontre du coureur.»

Lire la suite sur sport24.lefigaro.fr…

Le Britannique a subi lors du Tour d’Espagne un contrôle dont le résultat se révèle anormal, car faisant apparaître un taux trop élevé de salbutamol, substance bronchodilatatrice utilisée dans la lutte contre l’asthme.

« Je prends mon aérosol tous les jours »
Le contrôle anormal du meilleur coureur de la décennie vient rappeler la tendance de Sky à jouer avec les limites des règlements antidopage, en contradiction avec ses engagements de transparence et de respect absolu de l’éthique pris à son arrivée dans les pelotons, en 2010.

Ce n’est qu’en juin 2014 que l’asthme de Christopher Froome a été révélé, après qu’il a été vu lors du Critérium du Dauphiné porter à sa bouche un aérosol de Ventoline, quelques minutes avant de porter une attaque dévastatrice pour ses adversaires.

Lire la suite sur www.lemonde.fr…