Une ex-députée LREM de Mayotte mise en examen pour complicité de fraude électorale

Une ex-députée LREM de Mayotte, Ramlati Ali, dont l’élection de juin dernier a été annulée, notamment en raison du recours à des procurations litigieuses, a été mise en examen mardi pour complicité de fraude électorale, a-t-on appris auprès du parquet de Mamoudzou.

C’est « une mesure de sûreté dans l’intérêt de l’instruction », a précisé le procureur lors d’une conférence de presse, indiquant que Mme Ali avait « obligation de ne pas rentrer en contact avec d’autres mis en examen » dans cette affaire.

L’affaire des procurations litigieuses – une quarantaine de formulaires signés par le major de gendarmerie, lors de l’entre-deux tours des législatives en juin – avait été l’une des raisons qui avaient conduit le Conseil constitutionnel à annuler l’élection de Mme Ali, dans une décision rendue le 19 janvier.

Lire la suite sur www.lepoint.fr…

L’ancienne députée LREM de Mayotte, Ramlati Ali, a été mise en examen, mardi 13 février, pour « complicité de fraude électorale ».

Son élection, en juin dernier, avait été annulée en janvier, en raison du faible écart avec son rival mais aussi du recours a des procurations litigieuses.

Elle a également été placée sous contrôle judiciaire, avec « obligation de ne pas rentrer en contact avec d’autres mis en examen », a expliqué le procureur.Ramlati Ali n’a pas commis d’actes répréhensibles, mais est mise en examen pour « complicité d’établissement et d’utilisation de fausses procurations ».

Lire la suite sur www.francetvinfo.fr…

La suite du volet judiciaire de cette affaire était très attendue.

Il s’agit de la partie judiciaire de la plainte déposée par le candidat LR, Elad Chakrina, après l’élection de Ramlati Ali en juin de l’année dernière.

Le militaire est, depuis, placé sous contrôle judiciaire avec interdiction de quitter le territoire sans autorisation du juge d’instruction.

Lire la suite sur la1ere.francetvinfo.fr…