Un sommet de l’Otan suspendu à l’humeur de Trump

Le président des Etats-Unis a quitté Washington d’humeur belliqueuse, déclarant, avec le goût de la provocation qui est le sien, que sa rencontre avec le président Russe Vladimir Poutine à Helsinki pourrait être « plus facile » que le sommet de l’Otan.

Rompant avec le ton policé de ses prédécesseurs, le président du Conseil européen, le Polonais Donald Tusk, l’a interpelé mardi pour lui dire combien ses critiques presque quotidiennes étaient déplaisantes et l’a invité à « mieux considérer » ses alliés « car l’Amérique n’en a pas tant que ça ».

Le secrétaire général de l’Otan, le Norvégien Jens Stoltenberg, est embarrassé par cette tension et n’a pas caché son appréhension sur le déroulement du sommet.

Lire la suite sur www.lexpress.fr…

Lire la suite sur www.ouest-france.fr…

Le président américain Donald Trump a accusé mardi des pays de l’Otan d’être défaillants depuis des années dans leurs dépenses militaires et a suggéré que ces pays « remboursent » aux Etats-Unis des arriérés.

« De nombreux pays de l’Otan, que nous sommes censés défendre, non seulement ne tiennent pas leur engagement de 2% (ce qui est bas), mais depuis des années sont défaillants dans leurs paiements qu’ils ne versent pas.

Donald Trump a rédigé ce tweet à bord de l’avion présidentiel Air Force One alors qu’il se rendait précisément à un sommet de l’Otan à Bruxelles qui se tiendra mercredi et jeudi.

Lire la suite sur www.europe1.fr…

Sept pays européens de l’Otan consacreront 2% de leur PIB à leurs dépenses pour la Défense en 2018, a annoncé mardi le secrétaire général de l’Alliance, un chiffre qui ne devrait pas contenter le président américain Donald Trump à la veille d’un sommet transatlantique.

« Le partage du fardeau n’est pas équitable », a reconnu le secrétaire général de l’Otan Jens Stoltenberg lors de la présentation du sommet à la presse.

Quatre sont déjà à ce niveau –Etats-Unis, Royaume-Uni, Grèce et Estonie- et quatre autres -Lituanie, Lettonie, Pologne et Roumanie– le seront pour la fin de l’année, a assuré Jens Stoltenberg.

Lire la suite sur www.rtbf.be…