Trump sous pression, son ex-directeur de campagne va collaborer à l’enquête russe

L’ancien directeur de campagne de Donald Trump, Paul Manafort, a accepté vendredi, dans un revirement inattendu, de coopérer dans l’enquête russe, faisant encore monter d’un cran la pression sur la Maison Blanche.

Poursuivi pour des activités frauduleuses antérieures à la campagne, Paul Manafort, 69 ans, a accepté vendredi un accord avec l’équipe du procureur spécial Robert Mueller chargée de l’enquête russe, la bête noire de Donald Trump qui l’accuse de mener une injuste « chasse aux sorcières ».

Il a été reconnu coupable de fraude bancaire et fiscale en lien avec ces activités, dans un premier procès en août en Virginie.

Lire la suite sur www.lepoint.fr…

Enquête russe : l’ex-directeur de campagne de Trump a accepté de coopérer avec la justice 18h12 , le 14 septembre 2018, modifié à 20h04 , le 14 septembre 2018

L’ancien chef de campagne de Donald Trump, Paul Manafort, a plaidé coupable vendredi devant un juge d’association de malfaiteurs contre les Etats-Unis et d’entrave à la justice, et a accepté de coopérer avec le procureur spécial Robert Mueller dans l’enquête russe.

L’ancien chef de campagne de Donald Trump, Paul Manafort, a décidé de plaider coupable vendredi dans le cadre de l’enquête russe sur l’élection présidentielle de 2016, ce qui lui évitera un second procès risqué.

Lire aussi – Etats-Unis : comment la journée a tourné au cauchemar judiciaire pour Donald Trump

Pour Donald Trump, il s’agit d’un gros coup dur, comme l’explique sur Twitter l’historien et spécialiste de la politique américaine Corentin Sellin : « D’une part, son ex-directeur de campagne avait toujours promis de ne jamais coopérer et le président le louait même pour cela.

Lire la suite sur www.lejdd.fr…

Paul Manafort, l’ex-directeur de campagne de Donald Trump, a accepté de coopérer à « l’enquête russe » dans le cadre de son accord de plaider coupable négocié avec le procureur spécial Robert Mueller, ont annoncé aujourd’hui des procureurs fédéraux.

L’ancien conseiller de Donald Trump, jugé coupable en août de fraudes fiscale et bancaire, a annoncé aujourd’hui qu’il plaiderait coupable d’autres chefs d’inculpation pour lesquels un second procès devait s’ouvrir la semaine prochaine.

Robert Mueller enquête depuis mai 2017 sur une éventuelle ingérence russe dans l’élection présidentielle de 2016 et une possible collusion entre l’équipe Trump et Moscou.

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…