Trump et Poutine veulent «normaliser» les relations russo-américaines

Lors de cet entretien téléphonique, décidé d’un « commun accord » selon le Kremlin mais à l’initiative de M. Poutine selon les Américains, le chef de l’Etat russe a de nouveau félicité M. Trump pour sa victoire et s’est dit « prêt à nouer un dialogue avec la nouvelle administration sur un pied d’égalité, selon un principe de respect mutuel et sans que l’un interfère dans les affaires intérieures de l’autre ».

Poutine et Trump ont partagé le même constat concernant l’état très peu satisfaisant des relations russo-américaines et se sont prononcés pour travailler ensemble activement à leur normalisation », toujours selon le Kremlin.

Selon son équipe de campagne, Donald Trump a fait part de son souhait de de nouer des « relations fortes et durables avec la Russie et avec le peuple russe ».

Lire la suite sur www.20minutes.fr…

Vladimir Poutine avait déclaré publiquement être «prêt à faire sa part du chemin» pour restaurer ses relations avec Washington, qualifiant ce chemin de «difficile».

Lors de cet entretien téléphonique, décidé d’un «commun accord» selon le Kremlin mais à l’initiative de Vladimir Poutine selon les Américains, le chef de l’État russe a affirmé être «prêt à nouer un dialogue avec la nouvelle administration sur un pied d’égalité sans que l’un interfère dans les affaires intérieures de l’autre».

À New York, l’équipe proche du président élu a parlé du souhait de Donald Trump de nouer des «relations fortes et durables avec la Russie et avec le peuple russe».

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…

Trump président : un tremblement de terre géopolitique
Mais, comme on dit chez nous, il ne faut pas compter les poussins avant qu’ils ne soient éclos.

Mais, si les propos du candidat Trump deviennent réalité quand il occupera effectivement le Bureau ovale, cela influencera, à mon avis, positivement la situation politique dans le monde.

Quand j’étais diplomate à la représentation soviétique auprès des Nations Unies à New York, Donald Trump, que je n’ai jamais rencontré, faisait souvent la une des journaux américains.

Lire la suite sur tempsreel.nouvelobs.com…

Le président russe Vladimir Poutine et son futur homologue américain Donald Trump ont convenu lundi lors d’un entretien téléphonique de la nécessité d’un travail « conjoint » pour la « normalisation » des relations entre les États-Unis et la Russie.

Lors d’un entretien téléphonique décidé d’un « commun accord », selon le Kremlin, le chef de l’État russe a de nouveau félicité Donald Trump pour sa victoire à la présidentielle et s’est dit « prêt à nouer un dialogue avec la nouvelle administration sur un pied d’égalité, selon un principe de respect mutuel et sans que l’un interfère dans les affaires intérieures de l’autre ».

Poutine et Trump ont partagé le même constat concernant l’état très peu satisfaisant des relations russo-américaines et se sont prononcés pour travailler ensemble activement à leur normalisation ».

Lire la suite sur www.europe1.fr…

Donald Trump et Vladimir Poutine se sont entretenus au téléphone ce mardi, une première depuis que le premier a été élu président des Etats-Unis.

Les proches de Donald Trump, affirment que le chef d’Etat russe a appelé le républicain pour le féliciter de sa victoire électorale.

Ils confirment la volonté du président élu de renouer des relations “fortes et durables avec la Russie et le peuple russe.”

Lire la suite sur fr.euronews.com…

{* #signInForm *} {* signInEmailAddress *} {* currentPassword *} Se connecter{* /signInForm *}Compte désactivéVotre compte a été désactivéAdresse email non vérifiéeVous devez vérifier votre adresse email pour finaliser votre inscription.

Merci de confirmer les informations ci-dessous avant de vous connecter{* #socialRegistrationForm *} {* firstName *} {* lastName *} {* emailAddress *} {* displayName *} {* phone *} {* addressCity *} {* addressCountry *} En cliquant sur « Créer un compte », vous confirmez que vous acceptez nos   conditions générales  et que vous avez lu et approuvé la  politique de protection de données personnelles.

Merci de confirmer les informations ci-dessous avant de vous connecter Se connecter{* #registrationForm *} {* firstName *} {* lastName *} {* emailAddress *} {* displayName *} {* phone *} {* addressCity *} {* addressCountry *} {* newPassword *} {* newPasswordConfirm *} En cliquant sur « Créer un compte », vous confirmez que vous acceptez nos   conditions générales  et que vous avez lu et approuvé la  politique de protection de données personnelles.

Lire la suite sur www.rfi.fr…

D’une façon générale, on peut considérer que Donald Trump, le voudrait-il, ne pourra jamais imposer à l’état-major du Pentagone, comme au puissant complexe militaro industriel (CMI) qui vit aujourd’hui essentiellement de commandes militaires américaines, d’accepter des diminutions substantielles de l’effort dit de défense, dont la Russie, bien avant la Chine, est aujourd’hui la principale cible.

Dès avant son élection, le 27 avril 2016, le candidat Trump avait prévenu, dans les bureaux de la revue conservatrice The National Interest, (voir ) qu’il n’envisageait pas de nier les différents géopolitiques profonds entre les Etats-Unis et la Russie, nécessitant selon lui que l’Amérique ne baisse pas la garde, y compris et surtout sur le plan militaire.

Ceci, concrètement, signifie, contrairement à ce que certains observateurs avaient pu penser pas, que Trump ne laissera pas le champ libre à la Russie en Ukraine, dans la Baltique et dans le Caucase.

Lire la suite sur blogs.mediapart.fr…

Le président russe Vladimir Poutine et son futur homologue américain se sont entretenus pour la première fois par téléphone lundi depuis la victoire à la présidentielle de Donald Trump, le Kremlin annonçant qu’ils étaient d’accord pour « normaliser » les relations entre Moscou et Washington.

A New York, l’équipe du président élu a confirmé l’entretien téléphonique mais a plus sobrement parlé du souhait de M. Trump de nouer des « relations fortes et durables avec la Russie et avec le peuple russe ».

« Le président élu Trump a dit au président Poutine qu’il souhaitait des relations fortes et durables avec la Russie et avec le peuple russe », toujours selon un communiqué des services de M. Trump.

Lire la suite sur information.tv5monde.com…