Trump entame une visite au Royaume-Uni dans un climat hostile

Donald Trump entame jeudi sa première visite officielle au Royaume-Uni, où il rencontrera la Première ministre Theresa May et la reine Elizabeth II, un voyage qui sera ponctué de nombreuses manifestations hostiles, dans un contexte politique agité.

« Il n’y a pas d’alliance plus forte que notre relation spéciale avec les Etats-Unis et il n’y aura pas d’alliance plus importante dans les années à venir », a déclaré la Première ministre Theresa May dans un communiqué, malgré une série d’accrocs qui ont mis ce lien à mal depuis l’arrivée au pouvoir du milliardaire.

Donald Trump arrivera en début d’après-midi en provenance du sommet de l’Otan à Bruxelles où il a exigé que les Européens augmentent fortement leur budget consacré à la défense et s’en est pris avec une virulence inédite à la chancelière allemande Angela Merkel.

Lire la suite sur www.lepoint.fr…

La rencontre est très attendue par la Première ministre conservatrice Theresa May, qui souhaite signer un accord commercial bilatéral avec son partenaire américain en vue d’une mise en œuvre en mars 2019, après le Brexit.

Mais la visite du président des Etats-Unis ne s’annonce pas sur les meilleures bases : il devait s’agir d’une visite d’Etat officielle, mais les menaces de manifestations ont conduit le gouvernement May à revoir ses plans et à se contenter d’une visite de travail, sans l’appellation « d’Etat ».

Brexit : « Theresa May sort renforcée » des démissions de ses ministres

Londres s’est présenté comme un bon élève pour avoir répondu à l’appel de Trump à ses alliés de l’Otan de contribuer davantage, en annonçant le déploiement de troupes supplémentaires en Afghanistan.

Lire la suite sur www.nouvelobs.com…

Lire la suite sur www.leparisien.fr…