Trois hommes inculpés pour avoir prémédité l’assassinat de Theresa May

Un attentat visant la première ministre britannique aurait été déjoué.Trois hommes ont comparu mercredi lors d’une audience à Londres.

Selon les services de sécurité, l’idée était de lancer un engin explosif contre la résidence de la première ministre au 10, Downing Street, et de profiter du chaos pour la tuer, précise Sky News.

Trois hommes inculpés de terrorisme ont comparu mercredi devant un tribunal de Londres, l’un d’eux pour avoir fomenté un projet d’assassinat contre la première ministre britannique, un autre pour avoir voulu faire du prince George une cible.

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…

La vague d’attentats en Grande-Bretagne cette année, dont quatre revendiqués par l’EI, a fait au total 36 morts et près de 200 blessés.

Deux hommes ont été inculpés pour un projet d’attentat visant la première ministre britannique, Theresa May, rapportent des médias et la police londonienne.

D’après Sky News, cela faisait plusieurs semaines que Scotland Yard et la police du comté des West Midlands étaient sur la piste de ce complot.

Lire la suite sur www.lemonde.fr…

Le chef du MI5, Andrew Parker, a annoncé aux ministres britanniques mardi 5 décembre l’existence d’un complot terroriste visant le 10 Downing Street, résidence de la Première ministre, dans le but d’assassiner Theresa May.

Un complot terroriste
Selon le journal britannique « The Independant », le complot terroriste qui visait la Première ministre prévoyait de « faire sauter les portes de Downing Street » à l’aide d’une bombe « déguisée en sac ».

Le porte-parole de Scotland Yard a cependant refusé de confirmer que les arrestations étaient liées à un complot visant à attaquer Theresa May.

Lire la suite sur tempsreel.nouvelobs.com…

Trois hommes inculpés de terrorisme ont comparu mercredi devant un tribunal de Londres, l’un d’eux pour avoir fomenté un projet d’assassinat contre la Première ministre britannique Theresa May, un autre pour avoir voulu faire du Prince George une cible.

Husnain Rashid, un Britannique de 31 ans arrêté le 22 novembre, est accusé d’avoir publié sur la messagerie cryptée Telegram des informations susceptibles d’être utilisées pour mener des attentats, concernant des cibles potentielles comme des stades mais aussi le petit prince George, 4 ans, dont il a partagé une photo et l’adresse de l’école.

Il avait prévu d’utiliser une ceinture d’explosifs, une bombe lacrymogène et un couteau, a déclaré le procureur devant les magistrats du tribunal de Westminster.

Lire la suite sur www.lepoint.fr…