Tour de France (6e étape) : Dan Martin devant Pierre Latour en haut de Mûr-de-Bretagne

Tour de France

Tour de France (6e étape) : Dan Martin devant Pierre Latour en haut de Mûr-de-Bretagne

Publié le jeudi 12 juillet 2018 à 17:44 | Mis à jour le 12/07/2018 à 18:32

Dan Martin (UAE Emirates) a remporté jeudi la 6e étape du Tour de France en partant seul à un kilomètre de la ligne située au sommet de Mûr-de-Bretagne.

Alors qu’on s’attendait plutôt à voir surgir Julian Alaphilippe sur ces pentes à 12%, c’est en effet le jeune coureur d’AG2R qui s’est jeté dans la roue de Dan Martin, auteur d’une offensive solitaire courageuse à mi-parcours de l’ascension finale.

Quick-Step, du tout au rien

Avant la double ascension de cette bosse exigeante, le peloton avait été cisaillé par l’équipe Quick-Step Floors : décidée à secouer la douce après-midi bretonne dans laquelle s’étaient lancés les 170 coureurs, la formation belge a en effet placé une soudaine accélération à cent bornes de l’arrivée, créant le premier coup de bordure de l’été.

Lire la suite sur www.lequipe.fr…

Le Belge Greg Van Avermaet (BMC) a gardé le maillot jaune de leader après cette étape qui a vu le Français Romain Bardet et le Néerlandais Tom Dumoulin perdre du temps sur incident mécanique dans le final.

Il a franchi la ligne 8 secondes après Dan Martin.

Il a précédé d’une seconde le Français Pierre Latour, parti à sa poursuite, et de trois secondes un petit groupe réglé par l’Espagnol Alejandro Valverde devant le Français Julian Alaphilippe.

Lire la suite sur france3-regions.francetvinfo.fr…

Lire aussi :   Tour de France 2018 en direct : Dan Martin s’impose en haut de Mûr-de-Bretagne

Forcé à changer de vélo avant la montée finale, le Français cède une trentaine de secondes, et Dumoulin, victime d’une crevaison, a concédé une cinquantaine de secondes sur la tête de la course.

Dans cette étape bretonne (reliant Brest à Mûr-de-Bretagne sur 181 km), l’équipe Quick-Step a provoqué une bordure à plus de 100 kilomètres de l’arrivée en utilisant le vent de côté.

L’échappée de cinq coureurs formée dès le départ (Gaudin, Grellier, Pichon, A. Turgis, Smith), qui avait compté jusqu’à 7 min 10 s d’avance, a perdu l’essentiel de son avantage sur ces mouvements.

Lire la suite sur www.lemonde.fr…

Le Français a cédé une trentaine de secondes et le Néerlandais a lâché une cinquantaine de secondes sur la tête de la course.

Pour ne rien arranger, il a écopé de 20 secondes de pénalité pour abri prolongé.

Le Britannique Chris Froome a légèrement fléchi dans la montée d’arrivée, une côte de 2 kilomètres à 6,9 % de pente.

Lire la suite sur www.ledauphine.com…

Il termine à la 4e place, derrière l’Espagnol Alejandro Valverde, un autre Français, Pierre Latour, et l’Irlandais Daniel Martin, vainqueur en costaud au sommet de la redoutable côte finale de 2 km à 6,9% de pente moyenne.

Cette troisième et dernière étape en Bretgane, longue de 181 km au départ de Brest, a été animée par un groupe de cinq échappés dès les premiers hectomètres, les Français Damien Gaudin (Direct Énergie), Anthony Turgis (Cofidis), Fabien Grellier (Direct Énergie) et Laurent Pichon (Fortuneo), et le Néo-Zélandais Dion Smith (Wanty).

15h53 – 76 km à parcourir, 2’15 » d’avance pour Gaudin, Turgis, Grellier, Pichon et Smith sur le peloton maillot jaune, rejoint à l’instant par le 2e peloton.

Lire la suite sur www.rtl.fr…