Toulouse : un photographe blessé par une grenade lors de l’acte XIII des gilets jaunes

«Le choc est impressionnant, Valentin hurle»

Valentin Belleville est à gauche, Ulrich Lebeuf au centre et Eric Lerbret à droite.

«Le choc est impressionnant, Valentin hurle, je sens le souffle dans mon dos», raconte Ulrich Lebeuf.

Plusieurs personnes viennent s’occuper de moi, des « street medics » me soignent», poursuit Valentin Belleville qui s’est traîné sur une quarantaine de mètres jusqu’à l’angle de la rue du Taur.

Lire la suite sur www.liberation.fr…

Un témoin présent sur place a indiqué à l’AFP que le jeune homme, qui prenait des photos, avait été victime d’une grenade de désencerclement, alors que des manifestants tentaient d’enfoncer les palissades protégeant l’entrée de l’Assemblée nationale.

Présent dans le cortège, un confrère, Thibault Izoret, a notamment filmé ces casseurs en train de s’en prendre à une banque:

La préfecture de police de Paris indiquait vers 19h45 que les forces de l’ordre avaient procédé à 39 interpellations depuis samedi matin.

Deux «gilets jaunes» ont été hospitalisés, un homme «blessé à la cuisse et au bras et une dame de 56 ans incommodée par les gaz lacrymogènes».

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…

Un manifestant présent dans le cortège parisien du 13e samedi de mobilisation des gilets jaunes a perdu la main en tentant de ramasser une grenade de désencerclement, aux abords de l’Assemblée nationale.

Le manifestant qui a eu une main arrachée samedi à Paris, lors du 13e jour de mobilisation nationale des gilets jaunes, a été opéré en urgence.

« L’opération a été longue ce matin, c’est un travail méticuleux, c’est une blessure grave que je regrette », a-t-il déclaré sur l’émission Questions politiques, diffusée sur France Inter et franceinfo.

Lire la suite sur fr.news.yahoo.com…

Lire la suite sur www.leparisien.fr…

Plusieurs centaines de «gilets jaunes» ont commencé à affluer ce samedi matin autour de l’Arc de Triomphe, un des points de départs des manifestations prévues pour la 13e mobilisation à Paris, d’après des images retransmises par les chaînes de télévision et les comptes Facebook de certains «gilets jaunes».

Vers 10h40, le cortège commençait à descendre l’avenue, encadré par les forces de l’ordre, encore en nombre ce samedi.

Trois rassemblements ont également été déclarés, relayés par le chauffeur-routier Éric Drouet, une des principales figures du mouvement.

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…