Tops/Flops Troyes-Marseille : Payet inarrêtable, Luiz Gustavo méconnaissable

Showtime au Stade de l’Aube !

Cinq buts, des occasions, un scénario renversant… Ce Troyes-Marseille, plus équilibré que prévu, s’est joué sur un gros rythme et a attendu les ultimes minutes pour rendre son verdict.

A lire aussi : Un OM à réaction reste dans la roue de Lyon

Thauvin a forcé la décision

Très actif dans son couloir droit, Florian Thauvin a souvent combiné avec Sakai et pris le meilleur sur Traoré.

Lire la suite sur sport24.lefigaro.fr…

Rudi Garcia : On a joué un match jeudi qui a été coûteux en énergies physique et psychologique.

Chapeau à Troyes qui a fait le match qu’il fallait pour sauver sa peau et un grand coup de chapeau à l’OM qui a de nouveau renversé un résultat.

L’entrée de Mitroglou a été déterminante…

Rudi Garcia : C’est très bien pour lui et aussi pour le groupe.

Lire la suite sur www.laprovence.com…

L’OM s’impose et revient sur Lyon mais que ce fut difficile contre une équipe troyenne pas vernie…

Les locaux avaient ouvert le score grâce à Grandsir dès la première minute, Njie a égalisé dans la foulée.

D’entrée de deuxième période, l’Estac reprenait l’avantage par Nivet mais Mitroglou puis Thauvin dans le dernier quart d’heure ont renversé une situation mal embarquée.

Les deux entraîneurs ont été expulsés pour avoir râlé sur l’arbitre et Troyes a eu une occasion en or à la dernière seconde… Mais est avant-dernier désormais.

Lire la suite sur rmcsport.bfmtv.com…

Trois jours après le succès étincelant face à Leipzig (5-2), synonyme de qualification pour le dernier carré de la Ligue Europa, Marseille a arraché la victoire 3-2 à Troyes grâce à un but de Florian Thauvin en fin de match, dimanche lors de la 33e journée.

A l’image du match face à Leipzig jeudi, l’OM a été cueilli à froid d’entrée puisque Troyes ouvrait le score par Grandsir dès la première minute.

Pour Troyes, qui a encore réalisé une belle prestation, à l’image de son gardien Erwin Zelezny, l’histoire se répète… Le dénouement cruel de la rencontre laisse le promu aubois à la 19e et avant-dernière place, à égalité avec le barragiste, Lille, et à une longueur de Toulouse, dont le match à Caen a été reporté samedi.

Lire la suite sur www.lepoint.fr…