Tennis,ATP,Miami Federer dompte à nouveau Nadal

Non, il ne s’agissait pas dimanche, en finale du Masters 1000 de Miami, du trente-septième duel entre Roger Federer et Rafael Nadal (6-3, 6-4, en 1h34), mais bien du troisième.

Si, si, on insiste, du troisième, tant le Suisse propose, en ce début d’année 2017, tout autre chose à son rival espagnol, impuissant comme jamais : le Majorquin n’a plus LA solution (cette fameuse diagonale coup droit/revers), source de tant de succès, et n’en finit plus de perdre des sets contre Federer (cinq de suite, un record), depuis le cinquième acte de leur finale épique à Melbourne.

Nadal a eu quatre occasions de break, toutes dans le premier set : deux dès le premier jeu (coup droit gagnant de Federer, puis volée haute de revers gagnante), une nouvelle à 2-2 (passing de coup droit, en bout de course, dans le filet) puis une dernière à 3-3, sur laquelle Federer a vu un de ses coups droits ricocher sur la bande du filet.

Lire la suite sur www.lequipe.fr…

Finale de l’Open d’Australie, huitièmes de finale à Indian Wells, puis à nouveau finale dimanche à Miami : Nadal ne parvient plus à confirmer une domination qu’il avait pourtant installé face au Bâlois depuis son arrivée sur le circuit (23 victoires – 11 défaites avant 2017).

Techniquement
Paradoxalement, les difficultés techniques de Rafael Nadal face à Roger Federer depuis ce début de saison tirent leur origine… du Suisse.

AFP
Ce choix tactique a de quoi étonner car si Nadal n’a jamais compté sur son service pour marquer des points, il était un plateau idéal pour lancer sa manœuvre, instaurer les rallyes et dicter le rythme.

Lire la suite sur www.eurosport.fr…

Rafael Nadal a été balayé par Roger Federer en finale à Miami.

Fabio Fognini s’est réjoui d’avoir été éliminé en demi-finale par le Majorquin.

Et comme lors des précédentes confrontations (Indian Wells et Open d’Australie), Rafael Nadal s’est montré impuissant face à Roger Federer.

Lire la suite sur le10sport.com…

Après une éclipse de six mois en 2016, Roger Federer poursuit son retour au firmament à vitesse supersonique: après l’Open d’Australie en janvier, il a survolé Indian Wells et Miami, mais pour ne pas se brûler les ailes, il va réduire sa saison sur terre battue au minimum.Il faudra attendre presque deux mois pour revoir Federer sur le circuit ATP.Peu après sa victoire en finale du Masters 1000 de Miami contre son grand rival Rafael Nadal (6-3, 6-4), le Suisse a annoncé qu’il limiterait sa saison sur terre battue au rendez-vous de Roland-Garros (28 mai-11 juin).

« Mon corps a besoin de faire un break, ma tête aussi, ma famille a besoin de moi et moi d’eux », a expliqué, tout sourire, l’ancien N.1 mondial.Il a pris cette décision, non par aversion pour la terre battue ou par manque d’appétit pour Roland Garros, le seul Grand Chelem où il ne compte pas plusieurs victoires (2009), mais pour ménager de façon préventive son genou.

– ‘C’est fou’ -Ce qui justifie surtout ce changement soudain de calendrier, c’est que Federer ne s’attendait pas à remporter les trois tournois les plus importants du premier trimestre 2017 et à afficher un bilan impressionnant de 19 victoires pour une seule défaite, en ayant épinglé trois fois à son tableau de chasse Nadal, deux fois Stan Wawrinka ou encore Juan Martin del Potro, Nick Kyrgios et Kei Nishikori.

Lire la suite sur www.leparisien.fr…

Loin d’être rassasié, « Rodge » vient d’ajouter deux Masters 1000 dans sa besace (Indian Wells et Miami)… Un retour qui pose question : est-il en train de réaliser le plus grand « come-back » de l’Histoire du sport ?

Roger Federer et Rafael Nadal de nouveau dans le Top 5 mondialIls sont beaucoup à avoir tenté un retour au plus haut niveau parmi les sportifs.

La star de NBA a pris sa retraite durant un an et demi et s’est même essayée au base-ball (sans réussite) lorsque le 18 mars 1995 il signe son retour chez les Bulls de Chicago et en NBA.Un retour qui va finir d’écrire sa légende puisqu’il remporte trois titres NBA consécutifs avant de prendre une deuxième fois sa retraite (puis d’en ressortir pour jouer avec les Wizards de Washington mais sans réussite).

Lire la suite sur www.ouest-france.fr…

Et auparavant, il s’était aligné aux Masters 1000 de Monte Carlo, éliminé en quarts de finale par Jo-Wilfried Tsonga, et de Rome, battu par DominicThiem en 8e de finale.

Du coup, sa saison sur terre battue s’était résumée à un gain de 270 points.

Sur la première marche du podium à la Race, sachant qu’un quart de finale en Grand Chelem rapporte 360 points, et une demie 720, il a une mine d’or entre les mains.

Lire la suite sur sport.francetvinfo.fr…

Federer fait mieux que résister ; tel un rouleau-compresseur, il écrase méthodiquement la concurrence.

Tombé au 17e rang à l’ATP – son pire classement depuis 2001 – avant l’Open d’Australie, il pointe désormais à la 4e place, devant Rafael Nadal et à un cheveu de son compatriote Stan Wawrinka.

Il rêve d’un huitième sacre à Wimbledon
Federer reviendra en mai-juin pour Roland-Garros, le deuxième tournoi du Grand Chelem de la saison.

Lire la suite sur www.rfi.fr…

Le Suisse Roger Federer devrait limiter sa saison sur terre battue au seul rendez-vous de Roland Garros, le deuxième Grand Chelem de l’année (27 mai-11 juin), a-t-il indiqué dimanche après sa victoire dans le Masters 1000 de Miami.

«Je n’ai plus 24 ans, les choses ont changé beaucoup et il est probable que je dispute pas de tournoi sur terre battue avant Roland Garros», a-t-il expliqué à la chaîne de télévision ESPN après sa victoire en finale face à l’Espagnol Rafael Nadal (6-3, 6-4).

>> A lire aussi : Open d’Australie: La deuxième jeunesse de Roger Federer, c’est grâce à ses randonnées en montagne
«Je veux rester en bonne santé et prendre du plaisir sur le court, quand je suis en bonne santé et que je me sens bien, je peux produire le tennis de ces dernières semaines.

Lire la suite sur www.20minutes.fr…

Et si c’était le meilleur début de saison de la carrière de Roger Federer ?

MIAMI – Invaincu face au top 100 cette saison et vainqueur des trois premiers grands tournois de la saison, Roger Federer est plus que jamais le patron de ce début d’année et se place en leader à la Race avec un matelas très confortable sur ses …

Lire la suite sur news.google.fr…