Syrie: la Russie peine à réunir une conférence politique sous tensions

Selon des sources au sein de l’opposition, certains rebelles présents ont refusé de quitter l’aéroport après avoir découvert le logo de la conférence qui ne comporte que le drapeau officiel syrien et pas celui créé par l’opposition au début du conflit, avec trois étoiles entre des bandes verte et noire.

La Russie s’est imposée comme un acteur majeur du conflit syrien avec son intervention militaire lancée en septembre 2015 qui a permis à Bachar al-Assad de reprendre l’avantage sur le terrain.

Si Moscou assure que la société syrienne est représentée dans son ensemble, la plupart des participants sont affiliés soit au parti Baas au pouvoir, soit à ses alliés, soit à l’opposition dite « tolérée ».

Lire la suite sur www.lepoint.fr…

Ces refus « témoignent du fait que des percées immédiates sont peu probables concernant le règlement politique en Syrie », a reconnu lundi le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov.

Les Kurdes ont annoncé dimanche qu’ils ne se rendraient pas à Sotchi, accusant la Russie et la Turquie de s’être « mis d’accord sur Afrine », enclave kurde du nord syrien cible d’une offensive turque depuis plus d’une semaine.

Malgré ces refus, plus de 1.500 personnes sont attendues, sur plus de 1.600 invitations lancées, a assuré le représentant du Kremlin pour la Syrie Alexandre Lavrentiev à l’agence TASS, y compris des Kurdes dont il n’a pas précisé l’affiliation.

Lire la suite sur fr.euronews.com…