Stéphane Le Foll quitte le bureau national du Parti socialiste

Stéphane Le Foll, le maire de Mans, a qualifié, dans un entretien vendredi 15 mars au Figaro, de « mauvaise plaisanterie » la candidature aux élections européennes de l’essayiste Raphaël Glucksmann, qui souhaite mener une liste avec l’ambition de fédérer une large part de la gauche.

Pour protester son désaccord, l’anien ministre a annoncé son départ avec « d’autres » du bureau national du parti socialiste, l’instance dirigeante du PS, mais pas du parti, ni du conseil national.

«J’ai décidé de quitter le bureau national du PS» @Le_Figaro @S2RVNL https://t.co/LRg01fBrrc— Stéphane Le Foll (@SLeFoll) 15 mars 2019Le premier secrétaire du PS, Olivier Faure, est favorable à une liste commune aux européennes.

Lire la suite sur www.francetvinfo.fr…

La journaliste Léa Salamé va se retirer de l’antenne de France Inter pour « éviter tout soupçon de conflit d’intérêt » après l’annonce de la candidature de son compagnon Raphaël Glucksmann aux élections européennes, a indiqué la radio aujourd’hui.

LIRE AUSSI – Européennes: Place publique, le mouvement de Glucksmann, poursuit sa négociation avec le PS

Léa Salamé, intervieweuse politique à la matinale de France Inter, la première de France en termes d’audience, se retirera de l’antenne « dès la fin du mois de mars » et fera son retour « le lundi 27 mai », au lendemain du scrutin.

Raphaël Glucksmann, fondateur du mouvement Place Publique, continue de négocier avec le PS, mais aussi avec Cap 21 de Corinne Lepage et Nouvelle Donne de Pierre Larrouturou pour les élections européennes.

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…

L’essayiste et philosophe, cofondateur du jeune parti Place publique, devrait annonce sa candidature comme tête d’une liste de gauche aux élections européennes.

Il tiendra ensuite une conférence de presse à la Maison de l’Europe pour lancer la campagne de Place publique, en tandem avec la militante écologiste Claire Nouvian.

Celle-ci « comprendrait y compris sur les dix premières places une parité » entre les candidats issus du PS et ceux provenant d’autres formations politiques ou de la société civile, selon l’entourage du premier secrétaire Olivier Faure.

Lire la suite sur actu.orange.fr…

Lire la suite sur www.leparisien.fr…

Lire la suite sur www.leparisien.fr…