"Star Wars" : George Lucas ne cracherait-il pas un peu dans la soupe ?

CASH – Dans une interview sans concession à l’animateur Charlie Rose, le réalisateur américain George Lucas évoque le retour de « Star Wars », sans lui, trois ans après le rachat de sa société à Disney. Amer ? Nostalgique ? Un peu des deux ?

« Sur chacun de mes films, je travaille très dur pour les rendre complètement différents, avec différentes planètes, différents vaisseaux, je veux que ça ait l’air neuf ».  L’occasion, au passage, de tacler ceux qui ont tenté d’imiter Star Wars après le succès de la première trilogie.

Sorti le 16 décembre sur les écrans français, Le Réveil de La Force, le 7e volet de la saga Star Wars, vient de franchir la barre des 6,8 millions de spectateurs.

Lire la suite sur www.metronews.fr…

« Je crois qu’à 100 ans, je serai parfait ! le 31 décembre 2015 à 18h46 , mis à jour le 31 décembre 2015 à 18h53. s[email protected]html’) » href= »# » rel= »nofollow »>Star Wars, « Le Réveil de la Force » : le côté obscur de la com’ george lucas , star wars , cinéma News Ciné-Séries George Lucas a donné sa première interview depuis la sortie du dernier Star Wars, le 18 décembre dernier.

Visionner cet épisode de Star Wars s’est apparenté à une rupture amoureuse, pour George Lucas : « Quand vous rompez avec quelqu’un, la première règle, c’est de ne pas l’appeler ; la deuxième, c’est que vous n’allez pas chez elle pour voir ce qu’elle fait.

Le père de la saga n'a pas mâché ses mots, critiquant à la fois le scénario du film et les studios Disney. Geroge Lucas est amer.

Lire la suite sur lci.tf1.fr…

Lire la suite sur www.lepoint.fr…

Lors de l’interview, Lucas s’emporte un peu, compare les films Star Wars à ses “enfants” avant de faire une métaphore qu’il décide de ne pas élaborer : “Je les ai vendus à des esclavagistes blancs et (rires)…

A propos de ses scripts originaux, Lucas confie : “Ils ont regardé ces histoires et ils ont dit qu’ils voulaient faire quelque chose pour les fans… Ils ont décidé qu’ils ne voulaient pas de ces histoires et qu’ils voulaient faire leur propre truc… Ils ne voulaient même pas m’impliquer.

Il fait savoir qu’il compte continuer à produire des films, mais plutôt indépendants. “Il y a des tout petits films… Je reviens vers ‘American Graffiti’ ou ‘THX[1138]’ où je peux changer complètement la façon de raconter une histoire en utilisant le cinéma.

Lire la suite sur www.actucine.com…

La Force de Star Wars n’est donc pas son histoire banale, ni le résultat final, un énième film de nostalgie pour geeks qui adorent applaudir les références à leurs passés de cinéphiles, mais c’est la manière dont l’équipe de Disney a su, en un an, concentrer tous les pouvoirs, transformant ce remake de La Guerre des Etoiles en véritable tornade, quitte à faire peur à Mission : Impossible, avancée de 6 mois, ou à Seul sur Mars, avancé de deux mois.

Fort de partenariats sans précédents, Disney est, peu à peu, parvenu à convaincre tout le monde, sans même à avoir à montrer la moindre image du film, que l’économie des fêtes de cette fin d’année endeuillée, pour bien des médias reposerait sur ce seul et unique produit.

Pour renforcer un peu plus le cataclysme, l’absence totale de concurrence américaine est conforté par les bides de Arlo et de Snoopy qui font le minimum d’entrées pour des productions animées d’envergure : en gros, il faut amener les petits au cinéma, il n’y a rien d’autre, donc, on y va mais à reculons.

Lire la suite sur www.avoir-alire.com…

Si George Lucas l’a un peu mauvaise, c’est qu’il ne pensait pas être écarté autant de ce nouvel opus. « Ils n’étaient pas très motivés à l’idée de m’inclure dans le projet », confie-t-il, « si je l’avais été, j’aurais simplement créé des problèmes, car ils n’auraient pas fait ce que je voulais qu’ils fassent.

Enfin, le réalisateur compare cette situation à une rupture amoureuse : « Quand vous rompez avec quelqu’un, la première règle, c’est de ne pas l’appeler.  La deuxième, c’est que vous n’allez pas chez elle pour voir ce qu’elle fait, parce que si vous faites ça, vous ravivez de vieilles blessures.

Mais au-delà de ce sentiment d’amertume, le père de Star Wars a également déclaré être en désaccord avec ce qu’à fait Disney de sa progéniture. « Ils voulaient faire un film rétro.

Lire la suite sur www.20minutes.fr…

Star Wars a changé George Lucas, qui s’est retrouvé à la tête d’un empire, mais aussi prisonnier de son oeuvre.

Et déjà, le cinéaste a peur d’être catalogué se souvient Steve Sansweet, ancien collaborateur de George Lucas : « Il pensait même que ça mettrait un terme à sa carrière ou que ce serait une énorme pierre sur sa route ».

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêt. – En savoir plus et gérer ces paramètres. George Lucas et J. J.

Lire la suite sur www.franceinfo.fr…