Sport et confort pour la nouvelle Porsche Panamera

Porsche a présenté sa nouvelle Panamera, la berline sportive de sa gamme.

Sur la Panamera Turbo, on trouve un V8 biturbo de 4 litres développant 550 et 770 Nm, pour une consommation de 9,3 litres et un dégagement de CO2 de 213 g/km.

Elle est équipée de nouvelles suspensions à trois chambres à air, d’un châssis à gestion électronique, appelé 4D Chassis Control et d’un système à quatre roues directrices.

Lire la suite sur www.sudouest.fr…

Si la 911 restera sans doute à jamais l’emblème de Porsche, force est de constater que les Porsche plus familiales – Cayenne, Panamera et plus récemment Macan – se vendent bien.

Entre les deux, la version de « base » Panamera S troque son V8 atmo contre un V6 2.9 suralimenté de 440 ch.

La nouvelle Panamera peut également s’équiper d’un système à quatre roues directrices, d’une suspension pneumatique et d’un contrôle actif du roulis.

Lire la suite sur voitures.com…

«De la première génération de la Panamera, nous n’avons conservé que le logo Porsche sur le capot et la clé de contact à gauche du volant», nous a dit Olivier Blume, le président de la marque allemande, lors de la révélation du nouveau modèle à Berlin.

S’il permet à la Panamera Turbo de passer de 0 à 100 km/h en 3,8 secondes, il est surtout capable d’égaler une 997 GT3 sur la boucle nord du Nürburgring avec un chrono remarquable de 7 minutes 38 tout en revendiquant une consommation de 9,3 l/100 km grâce à la désactivation de quatre cylindres en vitesse stabilisée ou en charge partielle.

La consommation est homologuée à 6,7 l/100 km (176 g/km de CO2) tandis que les performances sont du niveau de ses sœurs avec un 0 à 100 km/h en 4,3 secondes avec le pack Sport Chrono.

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…

Pour la deuxième génération de sa Panamera , Porsche n’a donc pas souhaité tout chambouler.

C’est surtout sa poupe, souvent critiquée, qui évolue fortement, avec ses minces feux arrière reliés par un bandeau rouge, façon  911 .

Si cette future petite sœur adoptera notamment une motorisation 100 % électrique, la Panamera cru 2017 reste, elle, fidèle au thermique, en attendant le retour de l’hybride rechargeable.

Lire la suite sur www.automobile-magazine.fr…

En dépit de cela, Porsche a revu totalement sa copie et annonce d’un air gourmand : « Elle a réalisé un temps de 7’38 » sur un tour du Nürburgring, soit le record absolu pour une grande berline et un temps équivalant à celui d’une GT3 type 997 ! »

La version Porsche est très sophistiquée, car, comme sur les Turbo et GT3, elle est dotée des 4 roues directrices, d’une suspension pneumatique pilotée à 3 chambres et d’un système de stabilisation active évolué, la Panamera promet de concilier un niveau de performances et de confort exceptionnels.

Et il y en a puisque, outre le Suspension Management (réglage électronique de la suspension), on relève encore le réglage dynamique du châssis en version sport Porsche Dynamic Chassis Control Sport (PDCC Sport) avec surtout la répartition variable du couple Porsche Torque Vectoring Plus (PTV Plus), l’anti-roulis actif, une nouvelle direction électromécanique et une inédite boîte double-embrayage PDK à 8 rapports.

Lire la suite sur www.lepoint.fr…

La dernière-née de chez Porsche est à la fois capable de rouler en mode semi-autonome dans les embouteillages et de boucler un tour de Nurbürgring en 7’38 », un chrono équivalent à celui d’une 997 GT3.

Mais la Panamera est une Porsche, et à ce titre sait se muer en une véritable furie quand le pied droit s’alourdit.

Résultat: les 100 km/h sont atteints en 4,3 s (ou deux dixièmes de plus sans le pack Sport Chrono) tandis que la vitesse de pointe s’établit à 285 km/, ce qui en fait la voiture diesel de série la plus rapide au monde.

Lire la suite sur www.caradisiac.com…

Avec une vitesse de pointe de 285 km/h, la nouvelle Porsche Panamera 4S Diesel de 422 ch est annoncée par Porsche comme étant le modèle de production à moteur diesel le plus rapide du monde.

Mais la version Turbo dotée du nouveau V8 4.0  biturbo de 550 ch fait mieux, bien entendu : 306 km/h en pointe et 3,6 s pour avaler le 0 à 100 km/h avec le pack Sport Chrono.

Pas au point d’en faire la voiture de série la plus rapide du monde, il y a encore une marge avec les 435 km/h de la Hennessey Venom GT, mais suffisant d’après Porsche pour faire d’elle « la berline de luxe la plus rapide du monde ».

Lire la suite sur www.largus.fr…

Au lancement de la nouvelle gamme, trois nouveaux moteurs biturbo à injection directe équipent la Panamera Turbo, la Panamera 4S et la Panamera 4S Diesel.

Quant au V8 de la Panamera 4S Diesel, il délivre une puissance de 422 ch (310 kW) et un couple maximal de 850 Nm.

Des systèmes innovants viennent compléter la dotation de base de la Panamera : système de suspension pneumatique adaptative à trois chambres incluant le Porsche Active Suspension Management (réglage électronique de la suspension), système de réglage dynamique du châssis en version sport Porsche Dynamic Chassis Control Sport (PDCC Sport) avec répartition variable du couple Porsche Torque Vectoring Plus (PTV Plus), système de stabilisation active des mouvements de roulis, et enfin nouvelle direction électromécanique.

Lire la suite sur www.ledauphine.com…