SpaceX lance pour la première fois une fusée déjà utilisée

CAP CANAVERAL, Floride (Reuters) – La société américaine SpaceX a effectué une nouvelle première dans l’histoire de l’industrie spatiale en lançant une fusée déjà utilisée.

Le lanceur Falcon 9, qui avait déjà volé en avril 2016, a décollé à 18h37 (22h37 GMT) jeudi de son pas de tir du Centre spatial Kennedy en Floride, afin de placer sur orbite un satellite de communication pour l’opérateur luxembourgeois SES.

Une fois le lanceur placé sur sa trajectoire, le premier étage de la fusée a fait demi-tour et a été redirigé vers une plate-forme dans l’océan Atlantique, où il a réussi son deuxième retour sur Terre.

Lire la suite sur www.sciencesetavenir.fr…

Le patron de SpaceX, Elon Musk, affichait son enthousiasme, jeudi 30 mars, après le succès du lancement de sa fusée Falcon-9, dont le premier étage avait déjà été utilisé lors d’un tir précédent.

La mission à partir de Cap Canaveral, en Floride, s’est déroulée sans problème, le satellite du luxembourgeois SES a été mis sur orbite alors qu’une partie du lanceur s’est reposée en douceur sur une barge dans l’océan Atlantique, huit minutes trente à peine après le lancement.

Le patron de SpaceX entend encore pousser son avantage, puisque, à peine le tir réussi, il affirmait dans un Tweet vouloir réduire à vingt-quatre heures le temps de réadaptation de l’étage revenu au sol pour être relancé rapidement.

Lire la suite sur www.lemonde.fr…

Elon Musk est en train de réussir son pari de fusée réutilisable.

Jeudi soir à 18 h 37 (0 h 37 vendredi matin, heure française), la société SpaceX a lancé un satellite de télécommunication européen avec un lanceur qui avait déjà servi pour un vol de ravitaillement vers la Station spatiale internationale.

Huit minutes après le décollage, le premier étage du lanceur est revenu se poser tout seul, à la verticale sur une barge flottant au large de Cap Canaveral.

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…

Le lanceur qui transporte un satellite de télécommunications de la firme luxembourgeoise SES s’est arraché de son pas de tir du Centre spatial Kennedy comme prévu à 18h27 (23h27 à Paris), dans un ciel dégagé.

Le premier étage, haut de 41 mètres, s’est séparé du reste du lanceur 2 min 41s après le décollage, avant d’entamer unr descente contrôlée par ses rétrofusées pour venir se poser en douceur sur une plateforme flottante dans l’océan Atlantique, 8 min 32s après le lancement.

Le déploiement du satellite s’est effectué sans problème 32 minutes après le décollage, a confirmé SpaceX.

Lire la suite sur www.rtl.fr…

Le lanceur, qui transportait un satellite de télécommunications de la firme luxembourgeoise SES, s’est arraché de son pas de tir du Centre spatial Kennedy à l’heure prévue dans un ciel dégagé.

>> A lire aussi : SpaceX va réutiliser un étage de sa fusée Falcon 9 pour un lancement, une première
Haut de 41 mètres, le premier étage s’est séparé du reste du lanceur 2 min 41 après le décollage.

Puis il a entamé une descente contrôlée par ses rétrofusées et s’est posé en douceur sur une plateforme flottante dans l’océan Atlantique, 8 min 32 après le lancement.

Lire la suite sur www.20minutes.fr…

Lire la suite sur www.leparisien.fr…

Le lanceur qui transporte un satellite de télécommunications de la firme luxembourgeoise SES s’est arraché de son pas de tir du Centre spatial Kennedy comme prévu à 18h27 locales (23h27 heure française).

Le premier étage, haut de 41 mètres, s’est séparé du reste du lanceur 2 minutes et 41 secondes après le décollage, avant d’entamer une descente contrôlée par ses rétrofusées.

Le déploiement du satellite s’est effectué sans problème 32 minutes après le décollage, a confirmé SpaceX.

Lire la suite sur www.lexpress.fr…

Le lanceur Falcon 9, qui a déjà volé en avril 2016, a décollé (à 0h37 vendredi, heure de Paris) de son pas de tir du Centre spatial Kennedy, en Floride (Etats-Unis).

Sa mission : placer sur orbite un satellite de communication pour l’opérateur luxembourgeois SES.Une fois le lanceur placé sur sa trajectoire, le premier étage de la fusée a fait demi-tour.

En effet, cette réutilisation du premier étage d’un lanceur réduit drastiquement les coûts des missions spatiales.On peut faire voler et revoler le premier étage d’un lanceur, qui est la partie la plus chère, et cela finira par aboutir à une énorme révolution du vol spatial (…) Il a fallu 15 ans pour en arriver là.Elon Musk, fondateur de SpaceXau centre de contrôle de Cap CanaveralSpaceX avait déjà créé un précédent en décembre 2015 en ramenant sur Terre une de ses fusées.

Lire la suite sur www.francetvinfo.fr…