Sommet de l’Otan : l’Europe redoute la tornade Trump

C’est par tweet que Donald Trump a annoncé la couleur le 9 juin, en claquant la porte du G7 au nez d’Angela Merkel, d’Emmanuel Macron et de Justin Trudeau.

Pour le président milliardaire, il n’est question que d’argent et de rapport de force, que l’on parle du sort du libre-échange, de la Chine, de l’Iran, de la Russie ou de la défense collective.

De tout cela, il sera bien sûr question aujourd’hui au siège flambant neuf de l’Alliance atlantique, même si les partenaires du président américain persistent à dénoncer l’inconvenance et la confusion des genres.

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…

Le président américain Donald Trump a accusé mardi des pays de l’Otan d’être défaillants depuis des années dans leurs dépenses militaires et a suggéré que ces pays « remboursent » aux Etats-Unis des arriérés.

« De nombreux pays de l’Otan, que nous sommes censés défendre, non seulement ne tiennent pas leur engagement de 2% (ce qui est bas), mais depuis des années sont défaillants dans leurs paiements qu’ils ne versent pas.

Donald Trump a rédigé ce tweet à bord de l’avion présidentiel Air Force One alors qu’il se rendait précisément à un sommet de l’Otan à Bruxelles qui se tiendra mercredi et jeudi.

Lire la suite sur www.europe1.fr…

Lire la suite sur www.leparisien.fr…

Bruxelles s’apprête à vivre durant trois jours au rythme du sommet de l’Otan – avec un intermède footballistique mardi soir pour le match France-Belgique à Saint-Pétersbourg (Russie) – qui contraint la police locale à organiser « l’une des plus grosses opérations depuis des années ».

On attend 55 délégations et 29 chefs d’Etat ou de gouvernement, dont le président américain Donald Trump, attendu dès mardi soir à Melsbroek à bord d' »Air Force One », un VC-25A, version fortement modifiée du Boeing 747.

Elle souligne que la police de Bruxelles doit également être présente sur d’autres événements qui se déroulent au même moment, comme la coupe du monde de football, Bruxelles-les-Bains ou encore la fête de la Communauté flamande.

Lire la suite sur www.rtbf.be…