Sharon Stone, Basic Instinct : les dessous d'un rôle culte [Photos]

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

À l’aube de Basic Instinct, Sharon Stone a dix ans de carrière mais tellement de nanars sur son CV qu’on retire son nom de tous les projets sérieux.

La pauvre Sharon finit en larmes dans les bras de son habilleuse.

Pour la célèbre scène d’amour torride entre le flic et l’écrivain, Michael et Sharon ne furent pas doublés mais durent couvrir leurs parties intimes de protections transparentes, une mesure prophylactique obligatoire à cause de l’épidémie de sida, au plus haut à l’époque.

Lire la suite sur www.telestar.fr…

Dans le cadre du Summer of Scandals, Arte diffuse ce soir, le très sulfureux Basic Instinct avec Michael Douglas et Sharon Stone.

► Sharon Stone s’est sentie trahie
Sharon Stone ne pensait pas que ça allait se passer comme ça.

Lors de la projection du film au Festival de Cannes Sharon Stone découvre avec stupeur la scène et son entrejambe.

Lire la suite sur www.metronews.fr…

Au programme : un thriller sexuel avec Sharon Stone, un polar de Xavier Beauvois et Gérard Lanvin en agent de footballeurs.

« Permis de mater »Chaque soir, la rédaction d’AlloCiné vous indique les programmes incontournables à ne pas rater.Basic Instinct de Paul Verhoeven avec Sharon Stone, Michael Douglas (Arte, 20h50) : « Ayant lancé la mode du thriller érotique lors de sa sortie en salles au début des années 1990, Basic Instinct est rapidement devenu culte grâce à son ambiance glaçante et sulfureuse (ah, cette scène de l’interrogatoire !)

Le duo Douglas/Stone fait des étincelles, bien accompagné par une réalisation très précise signée Paul Verhoeven.

Lire la suite sur www.allocine.fr…

A San Francisco, la célèbre et riche romancière Catherine Tramell (Sharon Stone) est soupçonnée du meurtre de son ancien amant assassiné dans des circonstances qui ressemblent étrangement à l’un de ses romans policiers.

La révélation Sharon Stone
Le film de Paul Verhoeven sorti en 1992 a lancé la carrière de l’actrice.

Après sa projection en ouverture du festival de Cannes, Sharon Stone est devenue un sex symbol connu dans le monde entier notamment pour la fameuse scène d’interrogatoire où elle décroise les jambes.

Lire la suite sur www.terrafemina.com…

C’est un César de la meilleure actrice 2006 bien mérité que Nathalie Baye avait remporté pour sa performance dans ce film de Xavier Beauvois.

Xavier Beauvois nous plonge dans la réalité de la vie quotidienne d’un commissariat, il filme les protagonistes au plus près, donnant une réelle authenticité à son récit, par ailleurs maîtrisé de bout en bout.

A la mort de son père, il devient l’héritier de la couronne puisque son frère aîné n’a pas d’enfant.

Lire la suite sur www.leparisien.fr…

Bien qu’excédant les deux heures, le thriller Basic Instinct sorti dans les salles en 1992 demeure gravé dans la mémoire de ses (télé)spectateurs par une poignée de secondes qui auront vraisemblablement ravi les fabricants de magnétoscope de l’époque.

Basic Instinct se sera directement imposé en tête du box-office américain à sa sortie, dans une semaine certes assez peu compétitive.

On notera que lors de son lancement en France (dans une version d’ailleurs non censurée), le film de Paul Verhoeven avait été interdit aux moins de 16 ans, avant que cette restriction ne soit revue et ne concerne finalement que les moins de 12 ans.

Lire la suite sur www.24matins.fr…

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn