Seine-Saint-Denis : Un convoyeur de fonds a disparu avec l’argent qui se trouvait dans son fourgon à Aubervilliers.

Un convoyeur de fonds a disparu avec la somme de 3 millions d’euros ce lundi matin.

L’employé de la société Loomis a déposé ses collègues sur un point de distribution avant de disparaître au volant du véhicule a indiqué une source proche de l’enquête au journal Le Parisien.

Le véhicule de transport de fonds a été retrouvé quelques rues plus loin, sans convoyeur et sans argent.

Lire la suite sur actu17.fr…

Lire la suite sur www.leparisien.fr…

Ce matin à  Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), un convoyeur de fonds a pris la fuite avec les 3 millions d’euros que contenait le fourgon blindé qu’il conduisait, rapporte le site du Parisien.

« Cet employé de la société Loomis a déposé ses collègues sur un point de distribution avant de partir au volant du véhicule », précise le quotidien citant une source proche de l’enquête.

On se souvient de l’affaire Toni Musulin, cet autre convoyeur condamné à cinq ans de prison en 2010, pour avoir détourné 11,6 millions d’euros à bord de son fourgon à Lyon.

Lire la suite sur www.laprovence.com…

Un convoyeur de fonds a pris la fuite avec un fourgon rempli d’argent, ce lundi matin, à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), apprend 20 Minutes de source policière, confirmant une information du Parisien.

Vers 6 heures, il a déposé deux collègues sur un point de distribution.

Pendant qu’ils étaient occupés, il est parti avec le véhicule, retrouvé un peu plus tard, à proximité, en partie vidé de l’argent qu’il contenait.

Lire la suite sur www.20minutes.fr…

C’est une affaire qui rappelle étrangement l’histoire de Tony Musulin, convoyeur de fonds qui a été condamné à cinq ans de prison en 2010, pour avoir détourné 11,6 millions d’euros à bord de son fourgon à Lyon.

Le Parisien révèle qu’une affaire similaire se serait produit ce matin à Aubervilliers.

L’homme, un employé de la société Loomis, aurait pris la fuite avec un véhicule qui contenait environ 3 millions d’euros.

Lire la suite sur www.ladepeche.fr…