Seine-et-Marne : les preneurs d'otage de la prison de Réau voulaient être transférés

Le Raid, l’unité d’intervention d’élite de la police, avait été appelé sur place et avait entamé des négociations avec les preneurs d’otage.

Un surveillant, employé a Réau depuis deux ans, a été attiré par les détenus dans leur cellule commune, dans le quartier des longues peines.

Un des détenus réclamait son  transfèrement dans une autre prison et avaient essuyé un refus.

Lire la suite sur www.leparisien.fr…

Le surveillant, retenu en otage samedi après-midi par trois détenus dans le quartier des longues peines du centre pénitentiaire de Réau (Seine-et-Marne), a été libéré, a-t-on appris de sources concordantes.

L’un des preneurs d’otage réclamait de changer d’établissement, a précisé une source proche du dossier.

Un des preneurs d’otage était muni d’une arme blanche, mais le surveillant retenu n’a pas été blessé, ont précisé ces sources.

Lire la suite sur www.lepoint.fr…

Jean-Jacques Urvoas « adresse au surveillant pris en otage l’expression de son soutien et salue son sang-froid ».

Le ministre de la Justice a réagi samedi soir dans un communiqué à la prise d’otage qui s’est déroulée un peu plus tôt dans le quartier des longues peines du centre pénitentiaire de Réau, en Seine-et-Marne.

Le Raid, l’unité d’intervention d’élite de la police, avait été appelé sur place et a pris part aux négociations.

Lire la suite sur www.europe1.fr…

Trois détenus y retenaient un surveillant depuis 16h ce samedi.

Ce détenu avait demandé un transfèrement quelques jours auparavant, mais la mesure avait été refusée par l’administration selon Ahmed El Hoummass, le secrétaire général régional Ile-de-France de la CGT pénitentiaire.

Un autre motif, sentimental, l’aurait poussé à passer à l’action.

Lire la suite sur www.franceinfo.fr…

« Toutes les mesures ont été prises pour régler au plus vite la situation », avait déclaré dans l’après-midi la préfecture de Seine-et-Marne, en indiquant que le Raid, l’unité d’intervention d’élite de la police, avait été appelé sur place.

La prise d’otage a pris fin après des négociations avec le Raid, et le surveillant a pu être libéré, sain et sauf.

Les trois détenus ont été placés en garde à vue.

Lire la suite sur www.lemonde.fr…

Retenu samedi après-midi par trois détenus dans le quartier des longues peines du centre pénitentiaire de Réau (Seine-et-Marne), il a été libéré après des négociations avec les policiers du Raid, a-t-on appris auprès de l’administration pénitentiaire.

Les trois détenus avaient menacé le gardien avec une arme « type poinçon », ont été placés en garde à vue.

L’un des preneurs d’otage réclamait de changer d’établissement, a précisé une source proche du dossier.

Lire la suite sur www.20minutes.fr…

Un surveillant a été retenu en otage samedi après-midi par trois détenus dans le quartier des longues peines du centre pénitentiaire de Réau (Seine-et-Marne), selon l’AFP.

« Toutes les mesures ont été prises pour régler au plus vite la situation », a déclaré à l’AFP la préfecture de Seine-et-Marne, en indiquant que le Raid, l’unité d’intervention d’élite de la police, a été appelé sur place permettant la libération du gardien peu avant 20 heures.

La prison de Réau accueille 612 détenus pour une capacité de 796 places et compte 365 surveillants, selon l’administration pénitentiaire.

Lire la suite sur france3-regions.francetvinfo.fr…

Trois détenus de la prison de Réau (Seine-et-Marne) condamnés pour meurtre ont pris en otage trois heures durant samedi après-midi leur surveillant, libéré sain et sauf après une négociation menée par le Raid.

Après avoir libéré le surveillant, les trois détenus ont été interpellés, extraits de la prison et placés en garde à vue.

Un surveillant avait été retenu durant plusieurs heures par un détenu qui purgeait 25 ans de réclusion pour meurtre et réclamait lui aussi de changer d’établissement.

Lire la suite sur www.liberation.fr…