Scandales en séries chez les constructeurs automobiles

Il y a quelques jours à peine, le 17 septembre, le premier constructeur automobile américain écope d’une amende de 900 millions de dollars pour avoir dissimulé des informations concernant un défaut dans le mécanisme de démarrage par clé : le moteur pouvait subitement s’éteindre, bloquant la direction assistée et empêchant le déploiement des coussins gonflables de sécurité (airbags).

En novembre 2014, l’équipementier automobile japonais, dans la tourmente depuis plusieurs mois pour ses airbags défectueux responsables de plusieurs décès, est visé par une enquête pénale du département américain de la Justice, qui soupçonne le groupe d’avoir masqué le problème pendant des années.

Avant l’affaire de tricherie aux normes anti-pollution du géant allemand Volkswagen aux Etats-Unis, plusieurs constructeurs automobiles, américain et japonais, ont déjà face à une série de scandales depuis le début des années 2000 pour avoir dissimulé des problèmes de sécurité, parfois pendant plusieurs années.

Lire la suite sur www.lemonde.fr…