Sarkozy. Il minimise les sifflets adressés à Juppé et Fillon

Interviewé sur France 2, ce dimanche soir, Nicolas Sarkozy regrette tout en les minimisant les sifflets adressés à Alain Juppé et François Fillon au congrès des Républicains. « Ma responsabilité de président de la famille, c’est de garantir que chacun peut s’exprimer », a déclaré M. Sarkozy sur France 2.  « Alain Juppé est un homme de grande qualité qui fait honneur à notre famille politique ». « Je regrette qu’il y ait eu quelques sifflets.

L’ex-président, en se faisant élire à la présidence du parti, a voulu « transformer (sa) famille, changer le mode de fonctionnement, la démocratie interne, changer son appellation et fixer une ligne : la République de la confiance » et « aller au-delà du simple débat droite-gauche dont on voit bien qu’il n’épuise pas l’ensemble des questions ». « Comment redonner une crédibilité à la République ?

Il a fallu gagner les élections départementales, il y a les élections régionales qui viennent, je ne rentrerai pas dans ce jeu-là », a averti Nicolas Sarkozy. « Pendant trois ans, cette famille politique s’est déchirée, divisée, affrontée.

Lire la suite sur www.ouest-france.fr…

LE SCAN POLITIQUE – Interrogé sur France 2, le patron des Républicains a fait plusieurs fois référence à la présidentielle de 1995, comparant Alain Juppé à Edouard Balladur, battu par Jacques Chirac. «Nicolas Sarkozy a le parti, moi l’opinion».

LE SCAN POLITIQUE – Interrogé sur France 2, le patron des Républicains a fait plusieurs fois référence à la présidentielle de 1995, comparant Alain Juppé à Edouard Balladur, battu par Jacques Chirac.

La comparaison entre Alain Juppé et Edouard Balladur faite aujourd’hui par le patron des Républicains est donc loin d’être anodine: il cherche à camper l’ancien premier ministre en favori éphémère de l’opinion, qui aurait tendance à oublier les militants de son propre parti.

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…

A terme c’est la primaire qu’on veut étouffer.  » Samedi, le secrétaire général des Républicains, Laurent Wauquiez, proche de l’ex-chef de l’Etat, martelait qu’il « ne voulait 
pas entendre parler des primaires » avant l’an prochain et que le seul mot d’ordre devait être d’ici là « unité, unité, unité ».

Ce qui n’a pas empêché chacun des candidats et quasi candidats à la primaire de 2016 de développer son thème de prédilection, et d’esquisser sa ligne de campagne : le renouveau pour Bruno Le Maire, le travail pour Xavier Bertrand, la liberté pour François Fillon et enfin la nation pour Alain Juppé.

Nicolas Sarkozy sur France 2 dimanche soir, Alain Juppé au Grand Rendez vous d’Europe 1 le matin même, Bruno Le Maire sur BFM-TV-RMC ce lundi …

Lire la suite sur www.lesechos.fr…

Sarkozy relativise les sifflets contre Juppé »Quand vous avez 15 000 à 17 000 personnes, vous ne pouvez pas contrôler que chacun puisse se tenir parfaitement hors de ses sensibilités », a déclaré le président des Républicains.

Mais quand vous avez 15 000 à 17 000 personnes, vous ne pouvez pas contrôler que chacun puisse se tenir parfaitement hors de ses sensibilités », a déclaré le président du parti des Républicains sur le plateau de France 2, dimanche 31 mai.

Que pense Nicolas Sarkozy des sifflets contre Alain Juppé lors du congrès du parti remplaçant l’UMP ?  « Je regrette qu’il y ait eu quelques sifflets.

Lire la suite sur www.francetvinfo.fr…

Un signe qui prouve que le parti est toujours aussi divisé ? "Si dans un congrès il n'y a pas de tensions, il faut se méfier de la diversité", temporise Jean-Pierre Raffarin, invité du Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro. lilian-d[email protected]html’) » href= »# » class= » » rel= »nofollow »> Lilian de The Voice : « Rêvez de mes chansons mais ne fantasmez pas sur moi !

Si les rayons du géant du jardinage Truffaut ont toujours l’air bien garnis, c’est en raison d’une consigne stricte : les commandes restent entre deux jours et une semaine seulement en rayons et les fleurs et plantes fanées, ou celles qui n’ont pas trouvé preneur, doivent disparaître… raffarin-je-s[email protected]html’) » href= »# » class= » » rel= »nofollow »> EconomieRaffarin : « Je sens l’Europe mal-aimée dans notre … raffarin-sur-la-lo[email protected]html’) » href= »# » class= » » rel= »nofollow »> EconomieRaffarin sur la loi Macron : « C’est pas le sujet … nouveau-nom[email protected]html’) » href= »# » class= » » rel= »nofollow »> PolitiqueNouveau nom de l’UMP : Raffarin approuve « les … jean-pier[email protected]html’) » href= »# » class= » » rel= »nofollow »> PolitiqueJean-Pierre Raffarin et Maurice Lévy dans le club … le-49-3-un-[email protected]html’) » href= »# » class= » » rel= »nofollow »> PolitiqueL’élection de Marine Le Pen à la présidentielle ? …

« Nicolas Sarkozy a dit ce qu’un grand nombre de citoyens pense, et son ton a été bien apprécié », estime l’ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin. attention-vous-risquez-de-crois[email protected]’) » href= »# » class= » » rel= »nofollow »> Attention, vous risquez de croiser un tigre dans le salon !

Lire la suite sur lci.tf1.fr…

Interrogé sur la droitisation de sa formation politique, Nicolas Sarkozy, après avoir déclaré qu’il ne fallait pas stigmatiser les électeurs du Front national, a poursuivi son intervention par plusieurs analogies. « Quand je critique la politique de Christiane Taubira, ça ne veut pas dire que je suis raciste, et quand je critique la réforme des collèges de madame Vallaud-Belkacem, ça ne veut pas dire que je suis sexiste », s’est-il défendu, après avoir considéré que « quand je dis que la politique du gouvernement est médiocre, je pense que je suis indulgent » . 20h18 : « Avouez, c'est comme ça que vous le prenez? « Avouez Nicolas Sarkozy qu'on a fait mieux en matière d'unité », a retorqué le journalise à Nicolas Sarkozy, qui n'a visiblement pas apprécié le ton employé. – Nicolas Sarkozy, avouez que … – Avouez ?  C'est comme ça que vous le prenez ? — Ch. Qd.

En particulier et de manière non exhaustive sont proscrits : l’incitation à la haine raciale et à la discrimination, l’appel à la violence ; la diffamation, l’injure, l’insulte et la calomnie ; l’incitation au suicide, à l’anorexie, l’incitation à commettre des faits contraires à la loi ; les collages de textes soumis au droit d’auteur ou au copyright ; les sous-entendus racistes, homophobes, sexistes ainsi que les blagues stigmatisantes. – De plus, votre message doit respecter les règles de bienséance : être respectueux des internautes comme des journalistes de 20Minutes, ne pas être hors-sujet et ne pas tomber dans la vulgarité. – D’autre part, les messages publicitaires, postés en plusieurs exemplaires, rédigés en majuscules, contenant des liens vers des sites autres que 20Minutes ou trop longs seront supprimés. De même, 20Minutes. fr respecte tous les engagements de ses lecteurs, mais n’autorise pas le prosélytisme.

Mais quand vous avez 15 à 17. 000 personnes devant vous, vous ne pouvez pas les contrôler », a répondu Nicolas Sarkozy, interrogé sur les sifflets adressés durant le congrès à Alain Juppé. "Il y avait entre 15 et 17000 personnes" hier selon Sarkozy.

Lire la suite sur www.20minutes.fr…

Laurent Wauquiez, secrétaire général de l’UMP rebaptisée samedi « Les Républicains », a dit regretter les sifflets adressés à Alain Juppé et à François Fillon mais les a jugés « anecdotiques », et a estimé que le vrai « danger » pour le parti était « l’obsession de la primaire ».

« Autour de Nicolas (Sarkozy), nous ne nourrirons aucune polémique contre qui que ce soit, ni contre Alain Juppé, ni contre François Fillon, ni contre quelque membre que ce soit de notre famille politique », a également déclaré M. Wauquiez.

« Pendant toute la journée, à peu près toutes les personnalités de notre famille politique ont pu s’exprimer, dans des registres très divers. (… ) Il y avait beaucoup de monde, et des gens qui avaient envie, qui étaient contents de se retrouver, contents que la droite et le centre soient de retour et portent à nouveau une énergie, une envie.

Lire la suite sur www.lepoint.fr…