Royal baby: dispositif spécial devant la maternité où Kate doit mettre …

Un nombre inimaginable de télévisions avaient installé leur matériel près de trois semaines avant la naissance, et la pagaille s’était amplifiée jusqu’à la première sortie médiatique du prince héritier, quelques heures après sa venue au monde.

Objectif : réguler le stationnement et surtout tenir les médias à distance afin d’éviter la cohue qui avait précédé la naissance du petit George, il y a presque deux ans.

Kate, l’épouse du prince William doit donner naissance à son second enfant dans une aile privée de l’hôpital, d’ici une quinzaine de jours.

Lire la suite sur www.jolpress.com…

Le tout naturellement arrosé de champagne. À peine remis de ces agapes, Kate et William doivent participer à un dîner donné en leur honneur par le prince Charles, avec 300 intimes, et danser jusqu’à l’aube. À moins que nos tourtereaux ne décident de filer à l’anglaise. 10 h 15 : Les invités sont déjà à Westminster, guettant l’arrivée de la Bentley transportant le futur marié.

Si Sa Majesté a approuvé que William ait réquisitionné tous les collègues de sa base de recherche et de secours de la RAF à Anglesey, ainsi que Susie, la veuve de son mentor à l’armée, elle aurait en effet manqué s’étouffer d’indignation lorsqu’elle a appris qu’il avait également invité Ian Holdom, dit Ayla, un pilote d’hélicoptère transsexuel !

Celui-ci, seulement accompagné de son frère et témoin, va alors se recueillir avant le grand moment dans l’une des chapelles de l’abbaye. 10 h 45 : La reine Elizabeth, au bras de son époux, le duc d’Édimbourg, franchit à son tour le seuil de l’abbaye, précédant la mariée, qui arrive à bord d’une Rolls-Royce quelques minutes plus tard. 11 h : Ouverture de la cérémonie religieuse, célébrée par Rowan Williams, l’archevêque de Canterbury, et retransmise sur des écrans géants à Londres.

Lire la suite sur www.francedimanche.fr…