Rouen : policière grièvement blessée après une dispute avec son mari gendarme

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Une policière était mercredi entre la vie et la mort après avoir avoir été blessée par son arme de service dans la nuit de mardi à mercredi, lors d’une dispute avec son mari gendarme près de Rouen, a-t-on appris de source policière.

Rouen : policière grièvement blessée après une dispute avec son mari gendarme 30 Sept. réagir Illustration.

Alors que le couple était en pleine querelle, la policière a sorti son arme, a dirigé le canon vers son ventre et le coup est parti dans des circonstances qui ne sont pas encore connues, a-t-on indiqué.

Lire la suite sur www.leparisien.fr…

Cinéma – à 14h13Sicario : l’extrait « Raid » avec Emily Blunt Cinéma – à 13h35Jamais entendu parler d‘eux ? le 30 septembre 2015 à 21h52 , mis à jour le 30 septembre 2015 à 21h56. [email protected]html’) » href= »# » rel= »nofollow »>L’armement des policiers municipaux continue de diviserfait divers , gendarmes , police Faits divers Une policière était mercredi entre la vie et la mort après avoir été blessée par son arme de service dans la nuit de mardi à mercredi, lors d'une dispute avec son mari gendarme, près de Rouen.

Selon les premiers éléments de l’enquête, la fonctionnaire de la police aux frontières (PAF), âgée de 54 ans, se trouvait au domicile conjugal, dans la caserne de gendarmerie de Déville-les-Rouen (Seine-Maritime), quand le drame a eu lieu.

Alors que le couple était en pleine querelle, la policière a sorti son arme, a dirigé le canon vers son ventre et le coup est parti dans des circonstances qui ne sont pas encore connues, a-t-on indiqué.

Lire la suite sur lci.tf1.fr…

Alors que le couple était en pleine querelle, la policière a sorti son arme, a dirigé le canon vers son ventre et le coup est parti dans des circonstances qui ne sont pas encore connues, a-t-on indiqué.  Il n’a pas été précisé si la dispute avait été accompagnée de violence physique entre les deux conjoints.

Une policière était ce soir entre la vie et la mort après avoir été blessée par son arme de service cette nuit, lors d’une dispute avec son mari gendarme près de Rouen, a-t-on appris de source policière.

Selon les premiers éléments de l’enquête, la fonctionnaire de la police aux frontières (PAF), âgée de 54 ans, se trouvait au domicile conjugal, dans la caserne de gendarmerie de Déville-les-Rouen (Seine-Maritime), quand le drame a eu lieu.

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…

Seine-Maritime : violente altercation entre un gendarme et sa compagne policièreFAIT DIVERS – Un gendarme et une policière se sont violemment disputés dans la nuit de mardi à mercredi dans une caserne de la gendarmerie de Déville-les-Rouen (Seine-Maritime).

Selon Normandie-actu, une altercation a éclaté entre un gendarme et sa femme policière dans la nuit de mardi à mercredi.

Selon le procureur de la République de Rouen, Jean-François Bonhert, joint par Normandie-actu, la policière avait l’autorisation de conserver son arme de service à domicile.

Lire la suite sur www.metronews.fr…

Les associations, les collectifs et les acteurs locaux seront là pour informer, débattre, faire comprendre les enjeux de la Conférence internationale sur le climat. À Rouen, sur les quais rive droite et dans le quartier préfecture, le village comprendra : un supermarché « désintoxiquant », un marché paysan, une éolienne, des conférences sur différents enjeux (climat, habitat, énergie, permaculture etc. ), des concerts et spectacles etc.

En Normandie, ces dernières semaines, plusieurs villes ont eu le leur : Évreux (12 septembre), Caen, (19 septembre) et Le Havre (26 et 27 septembre).  L’initiative s’inscrit dans le cadre de la préparation de la Conférence internationale sur le climat (COP 21), à Paris, en décembre 2015. À Rouen, le village prendra place en extérieur, mais aussi à l’intérieur, comme à la faculté de Droit.

Samedi 3 et dimanche 4 octobre 2015, les quais de Rouen (Seine-Maritime) et le quartier de la préfecture vont se transformer en village alternatif, avec l’installation d’Alternatiba, organisé par le collectif citoyen éponyme.

Lire la suite sur www.normandie-actu.fr…

Selon le procureur de la République de Rouen, Jean-François Bonhert, contacté par Normandie-actu, la policière avait l’autorisation de conserver son arme de service à domicile.

La femme, fonctionnaire à la PAF (Police aux frontières), aurait, selon les premiers éléments de l’enquête, pris son arme de service et un coup de feu serait parti.

Selon le site Internet d’informations Normandie-actu, une dispute conjugale se serait déroulée dans une caserne de gendarmerie, à Déville-les-Rouen (Seine-Maritime), dans la nuit de mardi à mercredi.

Lire la suite sur www.ouest-france.fr…

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn