Revivez les derniers vœux de François Hollande aux Français

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

François Hollande a en effet renoncé à être candidat à un second mandat.

La dernière année de son quinquennat étant marquée par un record d’impopularité, le chef de l’Etat devrait défendre, voire réhabiliter, le bilan de son mandat devant les Français, en s’appuyant sur les bons résultats : la reprise économique qui a commencé à s’affirmer et le troisième mois d’affilée de baisse du chômage, qui confirme l’inversion de la courbe du chômage, l’un des engagements du chef de l’Etat.

• Un dernier message sur les enjeux pour 2017.

Lire la suite sur www.francetvinfo.fr…

François Hollande a annoncé samedi qu’il se rendrait lundi en Irak pour « saluer » les soldats français engagés contre l’organisation Etat islamique (EI), lors des ultimes voeux télévisés du Nouvel an de son quinquennat.

Irak où je me rendrai après-demain (lundi) pour saluer nos soldats », a déclaré le président de la République.

Mais soyez certains d’une chose, que de cette lutte contre la barbarie la démocratie sortira victorieuse », a poursuivi François Hollande.

Lire la suite sur www.lepoint.fr…

Dans un message publié sur son blog, le fondateur du Front national rend hommage à « l’esprit français », « une lente et patiente construction » aujourd’hui « contestée par l’Union européenne ».

« Je voudrais vous souhaiter pour 2017 de la clairvoyance (…) qui permet d’y voir clair dans les ténèbres qui nous entourent et qui risquent encore de nous entourer et que nous ne pourrons dissiper qu’en y mettant la lumière du bon sens, de nos traditions, de nos amours, de notre France » déclare le député du Gard dans ses voeux, débuté par la formule suivante : « à ceux qui nous aiment et à ceux qui ne nous aiment pas », peut-être en référence à Donald Trump.

Dans un troisième vœu, François Bayrou appelle à la vitalité du pays, et dans un quatrième il souhaite que la France soit un « facteur de stabilité et d’indépendance » face aux menaces du monde.

Lire la suite sur www.lci.fr…

Depuis l’Élysée, le président de la République François Hollande a présenté ce samedi à 20h, ses ultimes vœux télévisés du Nouvel An aux Français.

Des vœux teintés de gravité« Je veux rendre hommage à nos policiers, à nos gendarmes, à nos militaires, qui se dévouent jusqu’au sacrifice », a poursuivi le chef de l’État, en cette soirée de réveillon, s’adressant aux Français dans des vœux du Nouvel An teintés de gravité.Il a commencé par aborder la question des attentats qui ont touché la France en 2016 : « Je pense à toutes les victimes qui souffrent dans leur cœur et dans leur chair.

Avertissements contre la droite… et la gaucheSur le bilan de son quinquennat, il a déclaré : « Je revendique les choix que j’ai faits : les résultats arrivent, plus tard que je ne l’avais prévu, j’en conviens, mais ils arrivent. »

Lire la suite sur www.ouest-france.fr…

«Vous aurez à faire un choix.

Hollande fait la promesse d’être à sa tâche jusqu’à la fin de son mandat.

«La France a un rang à défendre.»

Lire la suite sur www.20minutes.fr…

C’est pour moi un moment d’émotion et de gravité », a déclaré François Hollande samedi soir, pour ses derniers vœux aux Français en tant que président de la République.

Le chef de l’Etat a entamé son discours en adressant une pensée aux familles et aux blessés des attentats terroristes qui ont frappé la France en 2016, à Nice, Magnanville et avez continué à chérir la liberté ».

« Je veux rendre hommage à nos policiers, nos gendarmes, nos militaires, qui se dévouent jusqu’au sacrifice pour notre sécurité », a souligné François Hollande.

Lire la suite sur www.europe1.fr…

20h07 : François Hollande évoque la présidentielle à venir : « une victoire du FN à la présidentielle, ce ne serait plus la France ».

Dans une référence à Fillon et à la droite, le président prévient : il faut «éviter de brutaliser la société».

Dans une allusion à Donald Trump, François Hollande déclare : «la France ne laissera personne, ni aucun Etat, remettre en cause» la COP21.

Lire la suite sur www.ledauphine.com…

Une année électorale qui s’annonce particulièrement compliquée pour la France et surtout pour la gauche, affaiblie par un gouvernement socialiste très critiqué et une impopularité présidentielle qui a longtemps heurté le chef de l’État.

« Dans cinq mois, vous aurez à faire un choix décisif pour la France », a ainsi mis en garde François Hollande.

En rappelant l’importance des services publics, et son bilan avec la sécurité sociale, le président a lancé une pique discrète à François Fillon.

Lire la suite sur www.rtl.fr…

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn