Retrait de la Légion d’honneur à Bachar al-Assad : une procédure en question

Lundi soir, la France a engagé une procédure de retrait de la Légion d’honneur attribuée au président syrien Bachar al-Assad, comme l’a confirmé l’entourage du président Emmanuel Macron.

Jusque là, aucun article du code de la Légion d’honneur ne prévoyait l’exclusion des décorés étrangers, à l’inverse des Français, comme le rappelait Le Monde dans une enquête sur l’opacité du système entourant la décoration.

En 2010, cet ancien dictateur panaméen, décoré de la Légion d’honneur par François Mitterrand en 1987, est extradé des États-Unis vers la France pour y purger une peine de prison pour blanchiment d’argent issu du trafic de drogue.

Lire la suite sur www.europe1.fr…

Ils ont passé plusieurs semaines dans un camp de vacances en Crimée, sur ce territoire ukrainien annexé par la Russie en 2014.

Hafez (16 ans), Zein (14 ans) et Karim (13 ans) ont séjourné à Artek, un ancien camp de pionniers de l’époque soviétique.

Apprendre « le respect de l’autre »

« C’est un voyage qui leur a permis de mieux découvrir la Russie », a révélé Bachar el-Assad à une délégation de parlementaires russes qui ont ensuite fièrement vendu la mèche.

Lire la suite sur www.lepoint.fr…

La présidence française a engagé une procédure de retrait de la Légion d’honneur attribuée au président syrien Bachar al-Assad par Jacques Chirac en 2011, a indiqué l’entourage d’Emmanuel Macron.

La présidence française a engagé des démarches visant à retirer sa Légion d’honneur, la plus haute distinction du pays, au président syrien Bachar al-Assad.

« L’Élysée confirme qu’une procédure disciplinaire de retrait de la Légion d’honneur à l’endroit de Bachar al-Assad a bien été engagée », a fait savoir, lundi 16 avril, l’entourage d’Emmanuel Macron.

Lire la suite sur www.france24.com…