Rencontre entre le ministre italien Di Maio et des Gilets jaunes : Paris dénonce « une provocation »

Le leader du mouvement né en 2009 du rejet de la classe politique italienne, qui avait déjà apporté son soutien aux Gilets jaunes français, affirme aussi que « le vent du changement a franchi les Alpes ».

Le responsable politique était en déplacement en France en tant que chef du M5S, accompagné d’une autre figure du mouvement, Alessandro Di Battista, dans le cadre de la pré-campagne pour les élections européennes.

Selon la formation politique italienne, une autre rencontre avec les Gilets jaunes est prévue à Rome « dans les prochaines semaines ».

Lire la suite sur www.lci.fr…

Le ministère français des Affaires étrangères a qualifié de «provocation inacceptable» la rencontre entre le vice-président du Conseil italien Luigi Di Maio (Mouvement 5 étoiles) et des Gilets jaunes survenue le 5 février.

La rencontre qui a eu lieu le 5 février entre le vice-président du Conseil italien et chef politique du Mouvement 5 Etoiles, Luigi Di Maio, et des représentants des Gilets jaunes est qualifiée de «provocation» jugée «inacceptable» par un porte-parole du ministère français des Affaires européennes.

Luigi Di Maio, vice-président du Conseil des ministres italien, s’est félicité, dans un tweet publié ce 5 février, d’avoir rencontré «le leader des gilets jaunes Christophe Chalençon et les candidats aux élections européennes de la liste RIC d’Ingrid Levavasseur».

Lire la suite sur francais.rt.com…

« Aujourd’hui, nous avons fait un saut en France et nous avons rencontré le leader des “gilets jaunes” Christophe Chalençon et les candidats aux élections européennes de la liste RIC d’Ingrid Levavasseur », a annoncé mardi 5 février, sur Facebook, le vice-premier ministre italien.

Ce dernier a donc pris l’avion, avec une autre figure de la formation antisystème, Alessandro Di Battista, et trois députés européens italiens, dont Fabio Massimo Castaldo, vice-président du Parlement, pour venir rencontrer une délégation de la liste RIC à Montargis (Loiret), ville dont sont originaires certains de ses membres.

On se rend compte qu’il y a beaucoup de points communs entre notre démarche et le Mouvement 5 étoiles, qui est né des mêmes revendications du peuple », explique au Monde Christophe Chalençon, qui précise qu’à ce stade, il n’a pas été question d’alliance mais d’échanges.

Lire la suite sur www.lemonde.fr…

La rencontre de Luigi Di Maio, vice-Premier ministre italien et chef de file du Mouvement 5 étoiles (M5S, antisystème), avec des gilets jaunes en France est « une nouvelle provocation » qui n’est « pas acceptable », a réagi mercredi le ministère français des Affaires étrangères.

Les figures gilets jaunes concernées étaient Christophe Chalençon et Ingrid Levavasseur.

« Cette nouvelle provocation n’est pas acceptable entre pays voisins et partenaires au sein de l’Union européenne », a commenté un porte-parole du Quai d’Orsay lors d’un point presse électronique, sur fond de tensions récurrentes entre Rome et Paris.

Lire la suite sur www.bfmtv.com…

Lire la suite sur www.leparisien.fr…