RDC. Il faut que les autorités fassent preuve de retenue lors des manifestations de Kinshasa

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Il faut que les forces de sécurité de la République démocratique du Congo (RDC) fassent preuve de retenue dans le cadre de leur intervention lors des manifestations antagonistes qui doivent se dérouler les 29 et 31 juillet à Kinshasa, la capitale, a déclaré Amnesty International vendredi 29 juillet.La Majorité présidentielle, coalition au pouvoir, a appelé ses partisans à se réunir pour soutenir la proposition de mener des pourparlers sur le processus électoral deux jours avant que le Rassemblement des forces acquises au changement, coalition d’opposition, n’organise un rassemblement pour demander que le scrutin se déroule en novembre, comme le prévoit la Constitution.

« Il faut que les autorités facilitent l’exercice du droit de réunion pacifique pour tous, y compris les sympathisants de l’opposition dénonçant le retard lié à la préparation de l’élection, qu’ils considèrent comme une manœuvre visant à maintenir le président Joseph Kabila au pouvoir », a déclaré Muthoni Wanyeki, directrice régionale pour l’Afrique de l’Est, la Corne de l’Afrique et les Grands Lacs à Amnesty International.

« La police et les autres forces de sécurité doivent s’abstenir d’avoir recours à la force face à des manifestants pacifiques. »

Lire la suite sur www.amnesty.fr…

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn