Quels scénarios après la mise en examen de François Fillon ?

Un cliché de François Fillon, les traits tirés et le regard noir, sortant du pôle financier, rue des Italiens, à Paris, entourés de ses avocats, le pas lourd, lesté par une mise en examen.

En demandant aux juges d’instruction d’avancer d’une journée la date de sa convocation, prévue le 15 mars, il a offert quelques heures de tranquillité à M. Fillon, loin des journalistes.

Après plus de trois heures dans le bureau des magistrats instructeurs, le candidat du parti Les Républicains à l’élection présidentielle a été mis en examen, mardi 14 mars, pour détournement de fonds publics, complicité et recel de détournement de fonds publics, recel et complicité d’abus de biens sociaux et manquement aux obligations de déclaration à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique.

Lire la suite sur www.lemonde.fr…

Une mise en examen intervient toutefois quand les juges d’instruction considèrent qu’il existe des « indices graves ou concordants rendant vraisemblable » qu’une personne ait commis des délits…
Fillon candidat mis en examen, Valls et Hamon en procédure de divorce
Malgré le caractère de plus en plus inédit que prend chaque jour la campagne de François Fillon, dans son entourage, on efforce depuis mardi de minimiser l’importance et la portée de cette mise en examen.

« On s’y attendait, donc cela ne change pas fondamentalement la campagne de François Fillon », a défendu de la même manière Damien Abad, un des porte-paroles du candidat.

Sur BFMTV, le député LR a même été jusqu’à présenter cette mise en examen comme une bonne nouvelle pour son champion : « C’est la fin d’une épée de Damoclès qui était sur notre tête », a-t-il lancé, comme si cela marquait la fin de l’affaire et de la procédure judiciaire…
Longtemps annoncé comme une possible solution alternative à la candidature Fillon, François Baroin a repris ces mêmes éléments de langage.

Lire la suite sur tempsreel.nouvelobs.com…

Alors que Le Parisien a révélé ce lundi comment le couple Fillon avait récupéré une partie des salaires de leurs enfants Marie et Charles, embauchés comme assistants parlementaires d’octobre 2005 à décembre 2006 et de janvier à juin 2007 – les explications fournies par l’avocat de Marie Fillon ont du plomb dans l’aile.

La défense présentée dans Le Parisien, par l’avocat de la fille du candidat, tenait en deux arguments principaux: Marie Fillon a reversé une partie de ses revenus tirés de son emploi d’assistante parlementaire afin de rembourser à ses parents son mariage, notamment après que ces derniers aient assumé financièrement toutes ces études.

Une démarche fondée, selon l’avocat, sur la volonté de Marie Fillon ne pas bénéficier d’un traitement de faveur par rapport à « ses frères ».

Lire la suite sur www.lexpress.fr…

François Fillon est poursuivi pour détournement de fonds publics, recel et complicité d’abus de biens sociaux et manquements aux obligations de déclaration à la Haute autorité sur la transparence de la vie publique.

Ce qu’ont dit les juges à François Fillon c’est ‘vous êtes un candidat sérieux, et si vous veniez à l’emporter, l’inviolabilité du Président nous empêchera de pouvoir vous convoquer et prononcer une mise en examen à votre encontre, dans ce dossier qui va se poursuivre une fois l’élection passée.

François Fillon peut-il maintenant être convoqué à nouveau avant le 1er tour de l’élection présidentielle ?

Lire la suite sur www.rtl.fr…

Le politologue Philippe Breton dénonce un « désastre moral » pour la France.

« Je suis innocent, ma femme a travaillé avec moi pendant des années, comme c’est le cas de centaines et de centaines de parlementaires, dans le passé et en ce moment même », a déclaré, mercredi 15 mars, François Fillon, au lendemain de sa mise en examen dans le cadre de l’enquête sur les emplois présumés fictifs, dont sa famille aurait bénéficié.

Interrogé par France 24, Philippe Breton, politologue et professeur à l’université de Strasbourg, revient sur les conséquences de ce nouveau rebondissement dans la campagne présidentielle.

Lire la suite sur www.france24.com…

A la Une: François Fillon mis en examen
Diffusion : mercredi 15 mars 2017
AFP
L’information a surpris hier, non pas par sa teneur mais par son timing.

Le candidat de la droite aura donc échappé aux images infamantes de son arrivée au Parquet national financier, escorté par une nuée de journalistes.

Mais ne plus reculer dans les sondages n’est pas suffisant pour François Fillon, prévient le quotidien d’opposition ; il lui faut remonter et faire baisser Emmanuel Macron à son tour.

Lire la suite sur www.rfi.fr…

Le rendez-vous initial de François Fillon, convoqué devant les juges, était fixé à ce mercredi matin, 9h30, en vue d’une mise en examen dans l’affaire des emplois présumés fictifs de son épouse Penelope et de deux de leurs enfants.

La date de la convocation ayant fuité, François Fillon avait en effet demandé, en fin de semaine dernière, à être entendu à l’abri des médias.

François Fillon, après avoir refusé de répondre aux questions des juges, a ensuite lu une courte déclaration.

Lire la suite sur www.ledauphine.com…

« Sur le long terme, on observe un glissement à droite très prononcé autour de la personnalité de Nicolas Sarkozy », indique Jérôme Fourquet, directeur du département « Opinion et stratégies d’entreprise » de l’Ifop.

Avec 21,5 % des voix contre 3,9 % dans l’ensemble de la population, c’était alors un score spectaculaire que l’Ifop expliquait éventuellement, dans une note de 2014, par la « défense constante et revendiquée d’Israël et des USA » pratiquée par Alain Madelin.

Un lien privilégié entre l’ancien président de la République et une partie des électeurs juifs de France, que Jérôme Fourquet explique par une « demande de protection », dans un contexte de hausse des « délinquances antisémites du quotidien ».

Lire la suite sur www.la-croix.com…