PSG. Neymar : patron à mi-temps

4

Décevant mardi à Munich, comme il l’avait été à Marseille lors du clasico, la star brésilienne a montré un double visage dans les rendez-vous majeurs.Mardi soir, à l’Allianz Arena de Munich, Neymar n’a pas traîné.

Non pas sur le niveau réel de Neymar (25 ans) qui a déjà prouvé tout le bien qu’il pouvait faire à Paris, avec des gestes somptueux et des matchs débloqués par son seul talent, comme face à Troyes (2-0) la semaine dernière.

Il devra exceller lors des grandes affiches pour porter le PSG En soi, il n’y a rien d’alarmant, même si le Brésilien a pu paraître nerveux au point de se faire exclure contre Marseille.

Lire la suite sur www.leparisien.fr…

FOOTBALL Les dirigeants du PSG n’ont pas du tout apprécié le visage du PSG face au Bayern…

EDEN School Publicité
EDEN School L'école digitale et numérique des 14/18 ans en rupture scolaire

Il aura donc suffi d’une défaite, certes assez lourde et riche en (mauvais) enseignements, sur la pelouse du Bayern Munich mardi soir en Ligue des champions, pour qu’ Unai Emery commence à sentir les ressorts du siège éjectable sur lequel chaque coach du PSG est assis quand il prend place sur le banc parisien.

Après la rencontre, son discours vigoureux sonnait clairement comme un avertissement pour Unai Emery, dont l’analyse du match, comme on l’a dit, était à des années-lumière de celle de son patron.

Or, jeudi matin, L’Equipe nous apprend que les dirigeants parisiens seraient d’ores et déjà en train de sérieusement réfléchir à un successeur au Basque pour la saison prochaine, et ce même s’il Emery parvenait finalement a emmené le PSG jusque dans le dernier carré de la compétition.

Lire la suite sur www.20minutes.fr…

Mercato – PSG : Que devra faire Lucas en janvier ?

Trouver un autre club en Europe

Aller en Chine

Retourner au Brésil

Rester au PSG pour prouver sa valeur

Autre

Lire la suite sur le10sport.com…

« Non, parce que les joueurs qui jouent sont bons et que le PSG a besoin de répondre aux exigences du fair-play financier », décortique Alain Roche.

Pour en revenir à ceux qui « sont bons », l’ancien défenseur du PSG est « bluffé » par Kylian Mbappé : « Il est hors-norme.

Je suis un peu surpris de son adaptation fulgurante au PSG, alors qu’à Monaco, il était dans le confort, sans grande pression, dans une équipe en pleine dynamique ».

Lire la suite sur www.leprogres.fr…