Présidentielle américaine: Clinton et Trump s'écharpent sur la Russie et les musulmans

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Les liens présumés entre le tonitruant milliardaire et Moscou et ses propos à l’emporte-pièce contre l’islam alimentent ces derniers jours une tempête polémique, depuis que Mme Clinton et M. Trump ont été investis par les conventions de leurs partis pour l’élection du 8 novembre.

Des propos controversés de M. Trump la semaine dernière sur la Russie et sur des emails de Mme Clinton et de responsables démocrates –déclarations qu’il a qualifiées ensuite de « sarcastiques »– nourrissent ces jours-ci son procès en incompétence.

– ‘Trump est un génie’ –
Il s’est d’ailleurs vanté sur ABC que le président Poutine le « traite avec un grand respect » et qu’il dise de lui « Donald Trump va gagner, Donald Trump est un génie ».

Lire la suite sur tempsreel.nouvelobs.com…

Voilà le portrait peu glorieux de Donald Trump dressé dimanche par Khizr Khan, père d’un soldat américain musulman tué en Irak.

Au cours d’une succession de discours, celui de Khizr Khan, père d’un soldat américain musulman tué en Irak dans un attentat suicide en 2004, a marqué les esprits.

«Bien que je déplore profondément la disparition de son fils, M. Khan, qui ne m’a jamais rencontré, n’a pas le droit de se tenir devant des millions de personnes et de déclarer que je n’ai jamais lu la Constitution (ce qui est faux)», a également déclaré Donald Trump dans l’interview complète diffusée dimanche.

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…

Il serait une meilleure personne (…) mais il a une âme noire», a déclaré ce dimanche sur CNN, la voix chargée d’émotion, Khizr Khan, le père du soldat disparu en Irak estimant même que le parti républicain devrait «répudier»  Donald Trump.

L’algarade entre le père et le candidat remonte à vendredi, dernier jour de la convention démocrate qui a vu l’investiture d’Hillary Clinton, désormais engagée dans un duel frontal avec Donald à la tribune les propos anti-musulmans et anti-immigrés de Donald Trump.

Il manque de respect à d’autres minorités… Il aime construire des murs et veut nous bannir de ce pays», avait  alors accusé Khizr Khan qui avait ensuite brandi une Constitution américaine, demandant à Donald Trump s’il avait même lu le document fondateur.

Lire la suite sur www.leparisien.fr…

La candidate démocrate à la présidentielle aux Etats-Unis Hillary Clinton a accusé dimanche son rival républicain Donald Trump d' »allégeance absolue » aux objectifs de la diplomatie russe, nouvel épisode d’une polémique sur les liens supposés du milliardaire avec Moscou.

Des propos controversés de Donald Trump ces derniers jours sur la Russie et sur des emails d’Hillary Clinton et du parti démocrate – qu’il a mis ensuite sur le compte du « sarcasme » – ont alimenté son procès en incompétence, le camp Clinton l’accusant d’encourager « une puissance étrangère à espionner son opposant politique ».

Visant son adversaire républicain, Hillary Clinton a dénoncé dimanche sur Fox News « l’encouragement (de Donald Trump) à ce que les Russes piratent les comptes emails, ses louanges très excessives pour (le président Vladimir) Poutine et son allégeance absolue à la liste d’objectifs russes en matière de politique étrangère ».

Lire la suite sur www.europe1.fr…

Khizr Khan, un citoyen américain d’origine pakistanaise et de confession musulmane, a ému les délégués démocrates et les téléspectateurs lorsqu’il s’est exprimé jeudi à la tribune de la convention de Philadelphie, évoquant son fils, le capitaine Humayun Khan, tué en Irak en 2004 par l’explosion d’une bombe.

Il a ensuite attaqué Donald Trump sur sa proposition d’interdire temporairement aux musulmans d’entrer sur le sol américain et a demandé si l’homme d’affaire avait jamais lu la constitution avant d’en brandir un exemplaire de proposer de lui prêter.

Khizr Khan a été « très émouvant et c’est sans doute un chic type », a ajouté le candidat républicain avant de s’interroger sur le silence de l’épouse du père du soldat américain, présente à ses côtés à la tribune.

Lire la suite sur www.ouest-france.fr…

Le candidat républicain à la Maison Blanche Donald Trump est empêtré, dimanche 31 juillet, dans une polémique après avoir critiqué le père d’un soldat américain musulman tué en Irak.

Khizr Khan, un avocat qui a émigré avec son épouse depuis le Pakistan et est aujourd’hui naturalisé, monte à la tribune.

Il enfonce le clou : « Donald Trump passe son temps à salir la réputation des musulmans.

Lire la suite sur www.francetvinfo.fr…

Reuters content is the intellectual property of Thomson Reuters or its third party content providers.

Any copying, republication or redistribution of Reuters content, including by framing or similar means, is expressly prohibited without the prior written consent of Thomson Reuters.

Thomson Reuters shall not be liable for any errors or delays in content, or for any actions taken in reliance thereon.

Lire la suite sur www.boursorama.com…

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn