Primaire à droite : Juppé mise sur l'offensive, Fillon sur la dignité

Quand Thierry Solère a vu François Fillon et Alain Juppé avant les premiers débats télévisés, il leur a répété les mots d’Arnaud Montebourg, sorti bon troisième inespéré de la primaire socialiste en 2011 : « La primaire se joue exclusivement dans les débats télé, le reste, c’est de la littérature, la porosité entre les électorats est totale. »

À moins que la droite modérée, la droite Juppé, poursuive l’offensive débutée le lendemain du premier tour contre l’impétrant Fillon, le quatrième du mois dernier qui a eu le culot de chiper au pied levé la première place au premier tour de la primaire.

Quand Gilles Boyer, directeur de campagne d’Alain Juppé, s’est retrouvé dans la même pièce que Myriam Lévy, conseillère en communication de Fillon, lundi dernier à l’occasion de la réunion de préparation du débat, il n’a d’ailleurs pas mâché ses mots.

Lire la suite sur www.lepoint.fr…

Lire la suite sur www.lemonde.fr…

A trois jours du second tour de la primaire de la droite et du centre, François Fillon et Alain Juppé s’affronteront ce jeudi lors d’un débat télévisé très attendu.

« François Fillon prépare ce débat de la même façon que les autres, il consulte, il lit beaucoup », indique sobrement son entourage, qui « espère un débat apaisé tant sur la forme que sur le fond ».

« Ça va être un vrai débat, un duel, et c’est d’autant plus intéressant que c’est le dernier combat pour Juppé qui va lancer ses dernières armes dans la bataille », juge Arnaud Mercier, professeur en communication politique à l’université Panthéon-Assas.

Lire la suite sur www.20minutes.fr…

Débarrassé de l’ancien chef de l’Etat mais pris de vitesse par le bolide Fillon (44,1%) et lesté de 660.000 voix de retard, Alain Juppé (28,6%) a dû changer de braquet.

Président par intérim du parti (Les Républicains), Laurent Wauquiez, qui a décidé lundi de soutenir publiquement M. Fillon, juge même que la « ligne rouge » a été franchie.

Des « caricatures » également dénoncées par 215 parlementaires de la droite et du centre -principalement fillonistes de longue date ou fraîchement convertis- qui, dans une tribune publiée jeudi dans Le Figaro, appellent à ne pas se « glisser dans les habits sémantiques de la gauche ».

Lire la suite sur www.lexpress.fr…

Enfin, la politique étrangère : je suis tout à fait ouvert à un dialogue avec la Russie, mais je pense qu’envisager une coalition entre la France, la Russie et l’Iran au Proche-Orient, c’est extraordinairement dangereux (NDLR : hier soir, Vladimir Poutine a salué en François Fillon un « grand professionnel »).

François Fillon assume son programme radical et dit que vous êtes un peu mou…Comme vous le voyez, il ne m’attaque jamais !

François Fillon a dit que vous étiez « tombé bien bas »…S’est-il manifesté une seule fois quand on m’a qualifié de salafiste et d’antisémite sur Internet avant le premier tour ?

Lire la suite sur www.leparisien.fr…

Mise sous condition de ressources des allocations familiales, double abaissement du quotient familial, coups de rabot sur la prime de naissance et sur le complément mode de garde… les familles ont été mises à rude épreuve depuis le début du quinquennat Hollande!

L’ancien premier ministre de Nicolas Sarkozy prévoit de relever le plafond du quotient familial de 1500 à 3000 euros par demi-part pour toutes les familles, tandis qu’Alain Juppé veut le relever à 2500 euros.

»» Lire aussi: Fillon – Juppé: avant le débat, le match des programmes
François Fillon souhaite également rétablir l’universalité des allocations familiales, qui ont été placées sous condition de ressources par la gauche.

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…

Impôts, dépense publique, retraites, droit du travail… Les programmes d’Alain Juppé et de François Fillon présentent de nombreuses similitudes, tant sur le plan économique que social, mais diffèrent sensiblement sur l’ampleur du « choc » qu’ils entendent créer.

« Le programme d’Alain Juppé, c’est un programme d’une extrême prudence », a ainsi raillé l’ex-Premier ministre de Nicolas Sarkozy.

En compensation, tous deux souhaitent augmenter la TVA, de 20% à 21% pour Juppé et à 22% pour Fillon.

Lire la suite sur www.rtl.fr…

Dans une tribune publiée dans Le Figaro jeudi 24 novembre, quelque 215 députés de la droite et du centre fustigent les critiques émises par le maire de Bordeaux à l’encontre de François Fillon.

Dénonçant la « caricature la plus absurde » faite selon eux du programme de François Fillon, les députés dénoncent les éléments de langage utilisés par le chantre de « l’identité heureuse ».

« Mesures homéopathiques »
« Car est-ce ‘ultralibéral’ que de vouloir faire passer la dépense publique de 57 à 50 % du PIB comme le propose François Fillon?

Lire la suite sur www.huffingtonpost.fr…

Alain Juppé : 215 députés et sénateurs de droite et du centre l’exhortent à cesser ses attaques contre François Fillon
215 députés et sénateurs de droite et du centre signent dans Le Figaro du 24 novembre une tribune déplorant les critiques d’Alain Juppé à l’encontre de François Fillon.

Ces parlementaires appellent à « un débat franc mais respectueux des uns et des …

Lire la suite sur news.google.fr…