Près de Pyeongchang, vénérer le pénis est presque une discipline olympique

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

A une soixantaine de kilomètres du parc olympique de Pyeongchang, existe un autre parc où les idoles n’ont rien à voir avec celles des Jeux d’hiver: bienvenue à « Penis Park », lieu de vénération consacré au sexe masculin.

Une sculpture dans le « Penis park » de Samcheok en Corée du Sud, le 14 février 2018 © Ed JONES AFP
Penis Park fait partie d’un complexe plus vaste, dénommé Haesindang Park, et qui a vu le jour en juillet 2002, bien longtemps après cette légende non datée avec certitude, mais qui aurait plus de 500 ans, selon des habitants de Samcheok, le village de pêcheurs.

Et 270.000 visiteurs sont venus s’y presser l’an dernier, ajoutent ces responsables, faisant de l’endroit l’un des plus connus de Corée du Sud, à l’étranger.

Lire la suite sur www.lepoint.fr…

Au-delà des épreuves sportives, les Jeux olympiques sont aussi l’occasion de s’ouvrir à d’autres cultures.

En Corée du Sud, BFM Sport s’est ainsi rendu au parc Haesindang, l’un des sites touristiques les plus réputés du pays, mais également l’un des plus surprenants.

Ouvert au public depuis 2007, ce site est effectivement plus connu sous le nom de « Penis Park », en raison des dizaines de représentations de sexes masculins qu’il abrite.

Lire la suite sur rmcsport.bfmtv.com…

En plus des athlètes sexy qu’on pourra voir tout le long de la compétition, il existe une autre attraction à quatre heures et demi de Pyongchaeng, dans la ville de Sinnam, connue sous le nom de Haesindang Park, un parc légendaire qui compte des douzaines de pénis géants sculptés.

L’histoire se passe en Corée du Sud, dans un petit village de pêcheurs où vivait une jeune femme dont le travail consistait à ramasser des algues.

Comme une offrande à la défunte fiancée, certains se mettent également à déposer des sculptures de verges près de la plage… et voici comment, de fil en aiguille, a été créé ce parc pour le moins étonnant.

Lire la suite sur beninwebtv.com…

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn