Près de 4.000 personnes manifestent contre le G7 en Bavière

Les manifestants s’insurgent contre la tenue du sommet du G7, qui réunira à partir de dimanche les chefs d’Etat et de gouvernement des Etats-Unis, du Canada, du Japon, d’Allemagne, de France, d’Italie et du Royaume-Uni, au château d’Elmau, à une quinzaine de kilomètres de Garmisch-Partenkirchen.

Garmisch-Partenkirchen (Allemagne) (AFP) – Près de 4. 000 manifestants ont défilé samedi largement dans le calme à Garmisch-Partenkirchen, station de sport d’hiver de Bavière (sud de l’Allemagne), contre le sommet du G7 qui commence dans la région dimanche.

Les opposants au G7 ont dénoncé le déploiement policier massif autour de l’événement pour étouffer dans l’oeuf les manifestations. Au moins 22. 000 agents des forces de l’ordre ont été mobilisés, et une zone interdite de plusieurs kilomètres carrés entourée d’un grillage a été mise en place autour du château qui abritera les discussions.

Lire la suite sur www.challenges.fr…

Puis, arrivé au terme du parcours de la manifestation des altermondialistes, qui étaient entre 3000 et 4000, samedi après midi à Garmisch-Partenkirchen, «quelqu’un» a commencé à faire passer, vers l’arrière, des pancartes «contre le capitalisme», «contre le racisme». «Qu’est-ce que j’en fais? », glisse à l’oreille une jeune fille à son compagnon, absorbé par la fausse conférence de presse des leaders du G7: des militants grimés en Merkel, Hollande ou Obama, installés sur le camion de tête, imaginent de fausses déclarations. «Nous sommes là pour préserver les intérêts des groupes industriels qui nous manipulent», lance la fausse chancelière. À partir de dimanche, la vraie Angela Merkel reçoit effectivement ses homologues à quelques kilomètres de là.

Des militants ont tenté de déclencher une protestation plus vive, mais en-dehors de quelques échauffourées avec les forces de l’ordre, le cortège est resté calme. dans votre nouveau rendez-vous avec l’information.

Des militants ont tenté de déclencher une protestation plus vive, mais en-dehors de quelques échauffourées avec les forces de l’ordre, le cortège est resté calme.

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…

Les manifestants s’insurgent contre la tenue du sommet du G7, qui réunira à partir de dimanche les chefs d’État et de gouvernement des États-Unis, du Canada, du Japon, d’Allemagne, de France, d’Italie et du Royaume-Uni, au château d’Elmau, à une quinzaine de kilomètres de Garmisch-Partenkirchen.

Une foule bigarrée d’altermondialistes, écologistes et anticapitalistes a défilé, samedi 6 juin, dans les rues de la station de ski de Garmisch-Partenkirchen, dans le sud de l’Allemagne.  C’est près de cette bourgade bavaroise que doit se tenir, le 7 et 8 juin, le sommet du G7.

Parmi les sujets abordés devraient figurer le climat et les conflits au Moyen-Orient et en Ukraine. "Vive la solidarité internationale", criaient les manifestants, ou encore "Anticapitalista ! ". "C’est la première manifestation de toute ma vie, c’est génial ! ", s’enthousiasmait auprès de l’AFP Egon Rüppel, 74 ans.

Lire la suite sur www.france24.com…

Les manifestants s’insurgent contre la tenue du sommet du G7, qui réunira à partir de dimanche non loin de là les chefs d’Etat et de gouvernement des Etats-Unis, du Canada, du Japon, d’Allemagne, de France, d’Italie et du Royaume-Uni, au château d’Elmau, à une quinzaine de kilomètres de Garmisch-Partenkirchen.

Près de 4000 manifestants ont défilé ce samedi dans le calme à Garmisch-Partenkirchen, station de sports d’hiver de Bavière (sud de l’Allemagne), contre le sommet du G7 qui commence dans la région dimanche 7 juin.

Au moins 22 000 agents des forces de l’ordre ont été mobilisés, et une zone interdite de plusieurs kilomètres carrés entourée d’un grillage a été mise en place autour du château d’Elmau qui abritera les discussions.

Lire la suite sur www.lexpress.fr…

A la veille de l’ouverture du somme du G7 à Elmau, en Allemagne, plusieurs milliers de personnes sont descendues dans la rue, samedi, pour protester contre la tenue de ce rassemblement de chefs d’Etat et de gouvernements, qui entraîne le développement d’une lourde présence policière dans la région. Près de 4. 000 manifestants ont défilé ce samedi dans le calme à Garmisch-Partenkirchen, station de sport d’hiver de Bavière (sud de l’Allemagne), contre le sommet du G7 qui commence dans la région dimanche.

Les manifestants s’insurgent contre la tenue du sommet du G7, qui réunira à partir de dimanche les chefs d’Etat et de gouvernement des Etats-Unis, du Canada, du Japon, d’Allemagne, de France, d’Italie et du Royaume-Uni, au château d’Elmau, à une quinzaine de kilomètres de Garmisch-Partenkirchen.

Les opposants au G7 ont notamment dénoncé le déploiement policier massif autour de l’événement pour étouffer dans l’oeuf les manifestations. Au moins 22. 000 agents des forces de l’ordre ont été mobilisés, et une zone interdite de plusieurs kilomètres carrés entourée d’un grillage a été mise en place autour du château d’Elmau qui abritera les discussions.

Lire la suite sur www.bfmtv.com…

Le président français François Hollande, la chancelière allemande Angela Merkel et le Premier ministre grec Alexis Tsipras se sont entretenus samedi pour faire « avancer les négociations avec la Grèce » sur le règlement de sa dette à la veille du G7, a-t-on indiqué de source diplomatique française.

Près de 4000 manifestants anticapitalistes ont défilé samedi dans les rues de Garmisch-Partenkirchen à la veille de l'ouverture de la réunion du G7 dans un château des environs.

Quelque 17’000 policiers allemands ont été mobilisés pour assurer la sécurité du sommet au château d’Elmau, situé au pied du Zugspitze, la plus haute montagne d’Allemagne.

Lire la suite sur www.rts.ch…