Poutine met la Crimée à un pont de la Russie

L’ouverture à la circulation, le 16 mai, du pont qui relie la Crimée à la Russie continentale permet au président russe, Vladimir Poutine, de cimenter l’annexion contestée de cette région.

En théorie, car le réseau routier, des deux côtés du pont, n’est pas encore prêt pour gérer un trafic qui pourra atteindre 40 000 voitures par jour (contre 130 000 véhicules par jour pour le pont Vasco de Gama au nord de Lisbonne).

Le plus long pont d’Europe (devant celui du nord de Lisbonne qui mesure 17 km) raccroche physiquement la Crimée à la Russie.

Lire la suite sur www.france24.com…

TRANSPORTS Le Premier ministre ukrainien Volodymyr Groïsman a accusé la Russie de « bafouer le droit international » avec ce pont, assurant que « le temps viendra où la Russie paiera tout »…

Au volant d’un camion orange, le président russe Vladimir Poutine a inauguré ce mardi le nouveau pont reliant la Crimée à la Russie, un chantier colossal et très symbolique visant à réduire l’isolement de la péninsule annexée par Moscou en 2014.

Sous un soleil radieux, Vladimir Poutine en jean et blouson sombre, s’est installé au volant du Kamaz, a desserré le frein à main et a commencé à rouler sur le « Pont de Crimée ».

A la tête d’une colonne d’une dizaine de véhicules, il a parcouru en 16 minutes les 19 kilomètres du « Pont de Crimée », qui relie la péninsule de Kertch, en Crimée, à la péninsule de Taman, dans le sud de la Russie.

Lire la suite sur www.20minutes.fr…

Le président russe a inauguré hier un nouveau pont reliant la Russie à la Crimée.

Ce n’est pas la première fois que Vladimir Poutine se rend en Crimée depuis qu’il a ordonné son annexion et que ses habitants l’ont validée par un référendum controversé.

Il montre que cette annexion est désormais une continuité territoriale et que ce qu’il n’a pas réussi à obtenir avec les séparatistes du Donbass à la frontière russe, il l’obtient par ce pont de 19 kilomètres, un pont autoroutier doublé d’une voie ferré, le plus long jamais construit en Europe continentale, une performance de constructeur aussi puisqu’il a été bâti en à peine deux ans par une société contrôlée par le milliardaire russe Arkadi Rotenberg, l’un des partenaires de judo de Poutine.

Lire la suite sur www.europe1.fr…

Lire la suite sur www.rtbf.be…