Pourquoi Julian Assange, le fondateur de Wikileaks, n'est pas libre malgré l'abandon des poursuites

18

JUSTICE – C’est un soulagement pour Julian Assange, mais cela ne veut pas dire qu’il est libre, loin de là.

1 – Toujours recherché pour une infraction « bien moins sérieuse »
Quelques minutes après l’annonce de la fin des poursuites judiciaires, la police londonienne a fait savoir que Julian Assange « est toujours recherché pour une infraction bien moins sérieuse ».

Le Royaume-Uni doit fournir une sortie sûre à M. Julian Assange », réfugié depuis cinq ans dans l’ambassade d’Equateur à Londres, a affirmé sur Twitter le ministre équatorien des Affaires étrangères, Guillaume Long.

Lire la suite sur www.huffingtonpost.fr…

D’où cette question, qui court sur tous les réseaux sociaux depuis que la nouvelle est tombée: cela signifie-t-il que le très controversé fondateur de Wikileaks va recouvrer sa liberté, sans crainte d’une arrestation dont il a peur, sans doute à juste titre, qu’elle ne le mène directement dans une geôle aux Etats-Unis?

EDEN School Publicité
EDEN School L'école digitale et numérique des 14/18 ans en rupture scolaire

Comme l’a tweeté le compte officiel de Wikileaks, elles ont d’ores et déjà indiqué que, poursuivi pour avoir violé son assignation à résidence, signifiée quelques mois après sa mise en accusation en Suède, Julian Assange serait arrêté dès qu’il poserait un pied hors de l’ambassade où il est réfugié.

En novembre dernier, un procureur équatorien avait, pour la première fois, interrogé Julian Assange sur son dossier en présence d’un magistrat suédois.

Lire la suite sur www.lexpress.fr…

« La procureur Marianne Ny a décidé de classer sans suite l’enquête pour viol présumé contre Julian Assange », a indiqué le parquet dans un communiqué.

Julian Assange est réfugié à l’ambassade équatorienne à Londres depuis 2012, dans l’espoir d’échapper à un mandat d’arrêt européen lancé par la Suède.

Devant la presse à Stockholm, la procureur Marianne Ny a annoncé avoir « décidé de classer sans suite l’enquête pour viol présumé contre Julian Assange », et requis la levée du mandat d’arrêt européen qu’il tentait depuis 2010 de faire annuler.

Lire la suite sur www.lepoint.fr…

Stockholm (AFP) – Il criait au complot: la justice suédoise a classé vendredi l’enquête pour viol visant Julian Assange, qui devra pourtant patienter avant de sortir de l’ambassade d’Equateur à Londres où il s’est réfugié en 2012.

Si le mandat d’arrêt européen est levé, la police britannique a prévenu qu’elle serait « obligée » d’arrêter Julian Assange s’il sortait de l’ambassade, au motif qu’il avait enfreint en 2012 les conditions de sa liberté sous caution au Royaume-Uni.

À trois ans de la prescription, la procureure suédoise Marianne Ny a donc annoncé avoir classé l’enquête et requis la levée du mandat d’arrêt européen que Julian Assange tentait de faire annuler depuis 2010.

Lire la suite sur tempsreel.nouvelobs.com…

ATTENTAT DES CHAMPS-ÉLYSÉES
L’homme de 23 ans interpellé lundi dans le cadre de l’enquête sur l’attentat des Champs-Élysées, qui a quitté la vie au policier Xavier Jugelé le 20 avril dernier, a été présenté à la justice à la mi-journée en vue de sa mise en examen.

Il est soupçonné, a minima, d’avoir eu l’arme entre les mains puisque, selon nos informations, son ADN y a été retrouvé dessus.

Lire la suite sur www.lci.fr…

Julian Assange va demander l’asile politique en France, après que le parquet suédois ait classé sans suite l’enquête pour viol à son encontre, a annoncé l’avocat du fondateur de Wikileaks, Juan Branco, sur Franceinfo.

Ce matin, le parquet suédois annonçait le classement sans suite de l’affaire pour viol contre Julian Assange, le fondateur de Wikileaks.

VIDEOL’Équateur appelle le Royaume-Uni à « fournir une sortie sûre » à AssangeDe son côté, l’Équateur a salué vendredi la décision de la justice suédoise d’abandonner les poursuites pour viol contre Julian Assange, appelant le Royaume-Uni à « fournir une sortie sûre » du pays au fondateur de WikiLeaks.

Lire la suite sur www.ouest-france.fr…

La police britannique a déjà prévenu qu’elle serait « obligée » d’arrêter Julian Assange s’il sortait de l’ambassade équatorienne à Londres, car il avait violé en 2012 les conditions de sa liberté sous caution au Royaume-Uni.

A Stockholm, la procureure Marianne Ny a annoncé avoir « décidé de classer sans suite l’enquête pour viol présumé contre Julian Assange », et requis la levée du mandat d’arrêt européen.

« Toutes les possibilités de faire avancer l’enquête ont été épuisées »
A trois ans de la prescription, la magistrate a expliqué avoir jeté l’éponge en raison de l’inefficacité d’une procédure exceptionnellement longue, et non pas à la lumière de faits nouveaux: « Toutes les possibilités de faire avancer l’enquête ont été épuisées (…) et il n’apparaît plus proportionné de maintenir la demande de placement en détention provisoire par défaut de Julian Assange ni le mandat d’arrêt européen ».

Lire la suite sur www.nicematin.com…

Le parquet suédois a abandonné ses poursuites pour viol contre le fondateur de WikiLeaks Julian Assange.

La police britannique assure pourtant qu’elle est « obligée » d’arrêter Julian Assange s’il sort de l’ambassade d’Équateur, à Londres, où il est reclus depuis plus de 5 ans.

« La procureure Marianne Ny a décidé de classer sans suite l’enquête pour viol présumé contre Julian Assange », a indiqué le parquet.

Lire la suite sur www.bienpublic.com…