Pourquoi François Hollande risque de ne pas pouvoir briguer un second mandat

Jean-Christophe Cambadélis – qui disait fin août au Monde : « François Hollande reste la carte maîtresse de la gauche » – n’hésite plus à imaginer une présidentielle sans le président sortant, mais avec son Premier ministre, Manuel Valls.  « C’est l’un de nos présidentiables, évalue-t-il, celui sûrement qui a aujourd’hui le plus de possibilités ».  Même s’il reconnaît qu’aucun candidat déclaré ou pressenti à gauche ne semble aujourd’hui en mesure d’accéder au second tour.

« Il y a un doute considérable » au sein de la majorité sur la capacité de François Hollande à pouvoir se présenter, assure encore Philippe Baumel pour qui, à six mois du scrutin, « le temps de la temporisation est peut-être terminé ».  Le député affirme que des élus hollandais ont changé de camp et qu’Arnaud Montebourg engrange les soutiens.

De l’aveu même du patron du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, interrogé lundi 24 octobre sur France inter, François Hollande « ne s’est pas facilité le travail » avec la parution du livre Un Président ne devrait pas dire ça, où sont révélées au grand jour ses confidences explosives aux journalistes Gérard Davet et Fabrice Lhomme.

Lire la suite sur www.francetvinfo.fr…