Pour lutter contre les sargasses aux Antilles, le gouvernement annonce un plan à 10 millions d’euros

SARGASSES – Nicolas Hulot et Annick Girardin ont annoncé lundi 11 juin en Guadeloupe un plan de 10 millions d’euros sur deux ans pour lutter contre les sargasses, ces algues brunes nauséabondes et toxiques qui polluent les rivages des Antilles depuis plusieurs mois.

Le ministre de la Transition écologique et sa collègue chargée des Outre-mer, arrivés dimanche en Guadeloupe, se sont ensuite rendus en Martinique, fortement touchée également par ce phénomène.

Lundi, Nicolas Hulot et Annick Girardin ont constaté l’ampleur des dégâts dans les îles de Guadeloupe, La Désirade, Marie-Galante et les Saintes, dont les ports et les rivages sont envahis par les sargasses.

Lire la suite sur www.huffingtonpost.fr…

Nicolas Hulot : ce que contient son plan contre les sargasses, ces algues toxiques qui polluent les rivages antillais

En déplacement aux Antilles, le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot et la ministre des Outre-mer Annick Girardin ont annoncé un plan de 10 millions d’euros pour lutter contre les sargasses, ces algues brunes qui polluent les rivages antillais.

« Le phénomène n’a jamais été aussi important que cette année. »

En Guadeloupe dimanche puis en Martinique lundi, la ministre des Outre-mer, Annick Girardin, n’a pu que constater les dégâts causés par les sargasses, ces algues brunes toxiques qui se sont multipliées sur les rivages antillais ces dernières semaines.

Lire la suite sur www.lejdd.fr…

Alors que ces algues sont « depuis toujours » pr�sentes dans la r�gion des Cara�bes selon la pr�fecture de la Martinique, ces �chouages « semblent trouver leur origine dans une nouvelle zone�: la r�gion de recirculation nord �quatoriale », un courant marin circulaire entre les c�tes du Br�sil et le golfe de Guin�e. La pr�sence de nutriments et une temp�rature �lev�e seraient favorables � l’accumulation des algues.

« Ce ph�nom�ne ne s’est, depuis lors, jamais vraiment arr�t� avec une continuit� variable et une recrudescence depuis la mi ann�e 2017 », d�plore la pr�fecture.

Or, ces algues produisent de l’ammoniac et du sulfure d’hydrog�ne (H S), un gaz malodorant et toxique que produit �galement l’algue verte.

Lire la suite sur www.actu-environnement.com…