Pour Jean-Yves le Drian, Le Petit Journal a "franchi la ligne jaune"

Devant plusieurs journalistes, dont ceux du Télégramme qui ont retranscrit l’échange, Jean-Yves Le Drian a pris à partie Hugo Clément après lui avoir demandé de couper son micro : « Vous pouvez tout faire mais il y a deux choses qu’on ne peut pas toucher : ma famille et ma sécurité.

Pour Jean-Yves Le Drian, « Le Petit Journal » a « franchi la ligne jaune »DÉONTOLOGIE – Le ministre de la Défense n’a pas apprécié qu’une équipe de Canal+ filme son domicile.

Pour Bruno Le Roux, président du groupe socialiste à l’Assemblée, le débat sur la déchéance de nationalité doit porter sur « tous les terroristes », qu’ils soient binationaux ou pas, a-t-il justifié au micro de France Info ce mardi : « Pourquoi ferait-on une différence entre celui qui a deux nationalités et celui qui n’en a qu’une, quand il a attaqué notre pays ?

Lire la suite sur www.metronews.fr…

Mais l’échange entre le ministre et le journaliste de Canal+ ne s’est pas arrêté là, puisqu’après la cérémonie des vœux du maire de Botmeur, Jean-Yves Le Drian a, de nouveau, discuté avec Hugo Clément lui reprochant les mêmes griefs et notamment d’avoir «mis en danger» sa sécurité. «Vous avez filmé devant mon domicile.

Comme l’ont rappelé plusieurs médias, cela fait plusieurs semaines que Le Petit Journal suit les déplacements de Jean-Yves Le Drian pointant du doigt son cumul des mandats (il est ministre et président de la région Bretagne), alors que le président de la République s’y était montré opposé lorsqu’il n’était alors que candidat. dans votre nouveau rendez-vous avec l’information.

Alors qu’il était de passage dans la toute petite commune de Botmeur, le ministre a eu la surprise de trouver une équipe du la rédaction de Yann Barthès, dont Hugo Clément, reporter que l’on voit souvent à l’antenne. À peine descendu de voiture pour aller saluer le maire, le ministre a demandé à parler au journaliste en off (sans micro et ni caméra).

Lire la suite sur tvmag.lefigaro.fr…

Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, ici lors d'une visite d'une base militaire en Jordanie le 12 octobre 2015, a tancé un journaliste de l'émission de Canal + qui, selon lui, a mis en danger sa sécurité.

Elu à la tête de la Bretagne en décembre, Jean-Yves Le Drian est resté au gouvernement malgré la charte de déontologie signé par les ministres en 2012, qui interdit le cumul d’une fonction ministérielle et d’un mandat exécutif local.

Le ministre de la Défense a eu un échange musclé avec un journaliste de l’émission de Canal Plus samedi, rapporte Le Télégramme.

Lire la suite sur www.lexpress.fr…

Samedi à Botmeur (Finistère), le président de la Région et ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian a reproché à une équipe du Petit Journal d’avoir filmé sa maison. « Vous avez mordu le trait », apostrophe Jean-Yves Le Drian.

Le ministre a donc demandé à l’équipe télé de retirer les images de son habitation des rushes. « Le reste, c’est votre liberté…  », leur a-t-il dit avant de repartir.

Le président de la région Bretagne et ministre de la défense était ce samedi matin à Botmeur, aux vœux du maire.

Lire la suite sur www.ouest-france.fr…

Si cette vidéo est notre vidéo du jour, c’est parce que la réaction du ministre de la Défense peut sembler surprenante : ce n’est pas parce que « Le Petit Journal » a filmé son domicile que ces images seront forcément diffusées.

Sur la vidéo, on peut voir Jean-Yves Le Drian en pleine discussion avec le journaliste Hugo Clément, après que le service de sécurité du ministre a pris soin de lui ôter son micro des mains et d’éloigner son preneur de son.

Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a pris à partie Hugo Clément, un journaliste du « Petit Journal ».

Lire la suite sur leplus.nouvelobs.com…

A peine le reporter, qui suivait son déplacement, était-il sorti de sa voiture que l’homme politique a demandé à lui parler « hors micro ».

Lors d’un de ses déplacements à Botmeur dans le Finistère samedi, le ministre de la Défense lui a ainsi vivement reproché d’avoir filmé son domicile et de l’avoir mis en danger, rapporte Le Télégramme.

Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, le 6 janvier 2016 à Paris. « Vous pouvez tout faire, mais il y a deux choses qu’on ne peut pas toucher : ma famille et ma sécurité.

Lire la suite sur www.20minutes.fr…

Selon le quotidien de Brest, « A quelques minutes de l’arrivée de Jean-Yves Le Drian, les agents de sécurité ont fait la grimace en voyant arriver l’équipe de Canal + constituée d’un journaliste, d’un caméraman et d’un preneur de son, visiblement amusés par le côté bucolique de l’endroit ».

Le Petit Journal en veut au cumul du ministreA l’issue de la cérémonie des voeux, l’équipe de télévision a interrogé quelques habitants de la commune sur la présence de Jean-Yves Le Drian, notamment sur la double casquette ministre-président de Région.

Sur les images tournées par le Télégramme, on voit un membre de l’équipe de Le Drian récupérer le micro de Hugo Clément pour le donner au preneur de son, afin que la discussion se fasse hors micro, comme le demandait le ministre.

Lire la suite sur france3-regions.francetvinfo.fr…