Pour Garcia, c’est sûr, l’OM serait en Ligue des Champions avec le VAR

Rudi Garcia est un homme heureux: l’arbitrage vidéo va faire ses grands débuts en Ligue 1 cette saison et sera en vigueur dès vendredi lors de la rencontre entre l’OM et Toulouse (20h45).

« L’intelligence des instances arbitrales va faire en sorte que les arbitres assistants seront briefés pour ne pas couper l’action au départ parce qu’ils sauront qu’ils ont un recours, poursuit-il.

On va retrouver Rudy Buquet vendredi (face à Toulouse, ndlr), c’était l’arbtre de la rencontre du match contre Lyon qui était décisif pour la qualification en Ligue des Champions la saison dernière.

Lire la suite sur rmcsport.bfmtv.com…

« Pour moi, il n’y a pas spécialement besoin de quelqu’un devant », a déclaré Rudi Garcia ce mercredi.

L’entraîneur de l’OM a ensuite carrément évoqué « Super Mario » au passé: « La priorité n’est pas devant.

Mais il n’y a pas plus d’intérêt sur ce dossier que sur un autre ».

Lire la suite sur www.sports.fr…

Pr�sent devant les m�dias ce mercredi, l’entra�neur de l’Olympique de Marseille Rudi Garcia a r�alis� un point complet sur le mercato d’�t� de son �quipe.

En conf�rence de presse ce mercredi avant la reprise de la Ligue 1 vendredi face � Toulouse, l’entra�neur marseillais Rudi Garcia a r�alis� un point complet.

Sans �bousculer ce groupe�, l’OM a tout de m�me un int�r�t � le renforcer, notamment en attaque en raison des difficult�s la saison pass�e des buteurs Val�re Germain et Kostas Mitroglou.

Lire la suite sur www.maxifoot.fr…

Olympique de Marseille – La fiche : Saison 2017/2018 : 4e de Ligue 1 (avec 77 points)

Président : Jacques-Henri Eyraud

Entraîneur : Rudi Garcia

Stade : Stade Vélodrome

Capacité : 67 394 places

Palmarès : 

Vainqueur de la Ligue des Champions (1993),

9 fois champion de France (1937, 1948, 1971, 1972, 1989, 1990, 1991, 1992, 2010),

10 Coupes de France (1924, 1926, 1927, 1935, 1938, 1943, 1969, 1972, 1976, 1989),

3 Coupes de la Ligue (2010, 2011, 2012),

2 Trophées des Champions (2010, 2011).

Après un exercice 2017-2018 fort en émotions mais qui n’a rassasié personne – défaite en finale de Ligue Europa et 4e place en L1 – l’Olympique de Marseille, habituelle cigale qui dépense et se fait entendre lors des mercatos d’été, serait-il devenu fourmi, après avoir échappé à une sanction pour non-respect du fair-play financier?

Lorsqu’en mai dernier, au sortir d’une saison où les Marseillais ont repris possession du Vélodrome, Jacques-Henri Eyraud clamait à la presse son intention de dépenser des « montants significatifs » pour un recrutement final « plus qualitatif que quantitatif », les fans marseillais ne pensaient pas que cela serait aussi famélique.

Lire la suite sur www.leprogres.fr…