Pompeo tente de rassurer Séoul et Tokyo: Kim a « compris » qu’il doit dénucléariser rapidement

Les Etats-Unis ont tenté jeudi de rassurer leurs alliés asiatiques sur l’issue du sommet entre Donald Trump et Kim Jong Un, assurant que le dirigeant nord-coréen avait « compris » que la dénucléarisation devait intervenir rapidement et que les sanctions ne seraient levées qu’en fin de processus.

A la veille du sommet encore, Mike Pompeo avait martelé que les Etats-Unis ne l’accepteraient que si elle était « vérifiable et à ce sujet par des journalistes, dont celui de l’AFP, mercredi soir à son arrivée à Séoul, le chef de la diplomatie américaine avait laissé exploser son agacement, dénonçant une question « insultante » et « ridicule ».

Au sujet des « garanties de sécurité » promises par Donald Trump à Kim Jong Un, le chef de la diplomatie japonaise a expliqué avoir eu l’assurance qu’elle n’avaient « pas encore été octroyées » et que cela n’interviendrait qu’en échange d’avancées vers la dénucléarisation.

Lire la suite sur www.lepoint.fr…

Lire la suite sur www.ouest-france.fr…

Le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo a reconnu jeudi qu’il subsistait un « risque » de ne pas parvenir à la paix en Corée du Nord, deux jours après le sommet historique entre Kim Jong Un et Donald Trump à Singapour.

Alors que le président américain avait déclaré mardi à l’issue du sommet que la dénucléarisation de la Corée du Nord allait démarrer « très rapidement », son ministre a paru moins catégorique jeudi à Pékin à l’issue d’un entretien avec son homologue chinois Wang Yi.

Wang Yi a de son côté salué les efforts des Etats-Unis pour aboutir à un rapprochement avec Pyongyang, estimant que le sommet de Singapour contribuerait à « parvenir à la dénucléarisation de la péninsule et à lui apporter ainsi qu’à la région une paix durable et véritable ».

Lire la suite sur www.europe1.fr…